MAROC
09/04/2018 12h:26 CET

La jeune génération à l'honneur de la 21e édition du Festival Gnaoua d'Essaouira

Le festival emblématique de la cité des alizés revient du 21 au 23 juin prochain.

AFP via Getty Images

CULTURE - Le Festival Gnaoua et Musiques du Monde investira la ville d’Essaouira dès le premier jour de l’été pour une 21e édition placée sous le signe de la jeunesse. Après le groupe américain Snarky Puppy, le festival révèle de nouveaux noms d’artistes qui investiront la grande scène Moulay Hassan. 

Concerts inédits, fusions, rencontres et grands moments de partage. Le festival promet une explosion musicale qui devrait ravir les amateurs de musiques du monde et de l’héritage Gnaoua

Et pour transmettre la richesse de ce patrimoine musical, le festival mise sur la jeunesse avec “la relève Tagnaouite” qui permettra à une nouvelle génération d’artistes talentueux d’apporter leur pierre à l’édifice et perpétuer l’héritage. 

Ainsi, Hossam Guinéa, fils du maâlem Mahmoud Guinéa qui s’est vu offrir le guembri (un instrument de musique à cordes pincées des Gnaoua) de son père avant son décès, proposera une fusion artistique pointue avec le saxophoniste anglais et nouvelle figure du jazz Shabaka Hutchings, le guitariste et bassiste français d’origine vietnamienne Nguyen Le, le pianiste flûtiste aux influences maghrébines David Aubaile et Omar Barkaoui, un batteur marocain au futur prometteur. 

D’autre part, maâlem Abdeslam Alikane, directeur artistique et coach de “la relève Tagnaouite”, organisera des concerts tous les jours autour des trois écoles suivantes: l’Ecole de Casablanca qui rassemblera Ismael Rahil, Brahim Hamam et Khalid Sansi, l’Ecole de Marrakech qui réunira Moulay El Tayeb Adhbi, Tariq Ait Hmitti et Hicham Merchane et enfin l’Ecole d’Essaouira avec Said Boulhimas, Abdelmalek El Kadiri et Mohammed Boumazzough. 

De quoi permettre à ces jeunes artistes de confirmer leur statut de maâlem devant les centaines de milliers de spectateurs attendus

Festival Gnaoua et Musiques du monde dEssaouira