TUNISIE
20/09/2019 20h:46 CET

La HAICA a relevé 17 infractions lors de la campagne électorale présidentielle

Quatorze infractions ont été enregistrées dans les chaînes télévisées et trois autres dans les chaînes radio.

Huffpost MG
HAICa

L’unité de monitoring de la Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle (HAICA) a relevé 17 infractions, entre le 2 et le 13 septembre, lors du contrôle de la couverture médiatique de la campagne électorale de la présidentielle anticipée. Quatorze infractions ont été enregistrées dans les chaînes télévisées et trois autres dans les chaînes radio.
   
Lors d’une conférence de presse organisée, vendredi, par la HAICA, Néjil El Héni, responsable de l’unité, a indiqué que les violations enregistrées concernent essentiellement la publicité politique pour des candidats à la présidentielle, la contre propagande, la diffusion des résultats des sondages d’opinion et la violation du silence électoral.
   
“La plupart des chaînes de télévision et de radio n’ont pas respecté le principe d’équité pour les temps de parole et les temps d’antenne accordé aux candidats lors de la couverture médiatique qui leur est consacrée ainsi que leurs partisans”, a-t-il précisé.
   
Selon la même source, la chaîne de télévision privée Attasia consacre le temps le plus long à la couverture de l’élection présidentielle, suivie par la chaîne Hannibal et ensuite Al-Hiwar Ettounsi.

Quant aux établissements de la radio, c’est Express FM qui arrive en tête si l’on compte le temps consacré à la couverture de la présidentielle, vient ensuite Jawhara FM, puis Shems FM.
   
Par ailleurs, les émissions consacrées à l’élection dans les différentes chaînes de radio et de télévision n’ont pas respecté le principe d’équilibre en termes de genre. En effet, la représentation des femmes est de 0% sur la chaîne Zitouna et de 0,4% sur la chaîne Hannibal pour s’élever à 71% sur la chaîne Telvza TV.
   
Bien que la représentation des femmes dans les chaînes radio soit plus élevée que celle des chaînes de télévision, elle ne dépasse pas 27% (radio nationale).
   
Selon le rapport de la HAICA, Al-Hiwar Ettounsi a commis trois infractions entre publicité politique, sondage d’opinion et contre propagande. Viennent ensuite Attasia et Zitouna TV avec 2 infractions.

Ce rapport a, sur un autre plan, révélé que six candidats sur 26 autres à la présidentielle ont bénéficié d’une plus grande couverture médiatique dont Safi Said, Abdelfattah Mourou et Néji Jalloul. Quant à la couverture médiatique sur les chaînes de radio, ce sont Mohamed Abbou, Hechmi El Hamdi, Hamma Hammami et Mehdi Jomaâ qui ont bénéficié d’une importante couverture.

3 médias à l’amende

La Haute Autorité Indépendante de la Communication Audiovisuelle (HAICA) a infligé des amendes financières à trois médias, Express FM, Ibtissama FM et la chaine de télévision privé Al Janoubia pour des infractions électorales.
   
Dans un communiqué publié vendredi, la HAICA expliqué qu’une amende de 20 mille dinars a été adressée au représentant légal de radio Express FM. L’infraction qui tombe sous le coup des articles 70 et 156 de la loi électorale, consiste en la discussion des résultats d’un sondage d’opinion.

En ce qui concerne Ibtissama FM (trois mille dinars), l’instance explique que la station a fait de la propagande politique en période de silence électoral, citant les articles 69 et 155 de la même loi.

Même délit commis par Al Janoubia qui a été sanctionnée par une amende de 10 mille dinars.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.