TUNISIE
22/10/2019 12h:17 CET

La fourmi la plus rapide du monde découverte en ...Tunisie

Une équipe de recherche allemande a suivi la fourmi saharienne argentée, qui vit dans le désert tunisien, depuis plusieurs années afin de réaliser une étude qui démontre qu'il s'agit de la fourmi la plus rapide du monde...

Jeff Kingma via Getty Images
Photo d'illustration

Le très sérieux Journal of Experimental Biology a rapporté, dans une étude publiée le 16 octobre dernier, une nouvelle découverte menée par le chercheur Harald Wolf et son équipe de l’université d’Ulm en Allemagne concernant les fourmis.

En effet, le chercheur et son équipe ont découvert que la fourmi saharienne argentée (de son nom scientifique Cataglyphis bombycina), vivant dans le désert tunisien est la fourmi la plus rapide du monde, culminant à 3 km/h soit 0,855 mètres par seconde, un record pour de tels insectes.

 

L’étude explique que cette fourmi saharienne a des spécificités différentes des autres. D’abord, celle-ci a des pattes plus courtes de “20%” que les autres espèces de fourmis et est capable de les contracter d’une façon qu’elle atteint “la limite physiologique” possible.

Selon Harald Wolf, cette fourmi est capable d’effectuer 47 pas par seconde et de réaliser 108 fois la longueur de son corps en moins d’une seconde, une prouesse par rapport aux autres fourmis.

D’après l’étude, ces fourmis sont beaucoup plus rapide quand la chaleur augmente, et cela s’explique par une capacité et une dextérité développée par ces dernières afin de ne pas s’enfoncer dans le sable chaud du désert.

Afin de réaliser cette étude, les chercheurs étaient venus plusieurs fois à Douz afin de les observer dans un premier temps, puis de les filmer dans un second temps.

Sarah Pfeffer, membre de l’équipe de recherche affirme a Eurekalert, comment se sont déroulées ces recherches: Après avoir eu des difficultés à retrouver un nid de ces fourmis, l’équipe en a suivi quelques-unes avant d’en tomber sur l’un d’entre eux. “Cependant, une fois que l’équipe a localisé le nid, il s’agissait simplement de relier un canal en aluminium à l’entrée et de placer un mangeoire à la fin pour attirer les fourmis. Après que les fourmis aient trouvé la nourriture - ils adorent les vers de farine - ils font la navette dans le canal et nous avons monté notre caméra pour les filmer d’en haut”, assure Pfeffer.

L’équipe a par la suite creusé un nid et l’a ramenée en Allemagne pour étudier leur activités et découvrir que les insectes se déplaçaient plus lentement à des températures plus fraîches.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.