ALGÉRIE
11/08/2019 09h:40 CET

La forte présence du thème des colonies dans les discours électoraux en Israël inquiète les Palestiniens

En campagne pour les législatives du 17 septembre 2019, le Premier ministre israélien a posé la première pierre d’un nouveau quartier d’une colonie édifiée sur des terres palestiniennes. Il s’est engagé à garantir la souveraineté israélienne sur toute la Cisjordanie, tandis que son ministre de l’Immigration déclarait : "Notre réponse aux opérations palestiniennes est la construction de colonies !"

RobertHoetink via Getty Images

Les Palestiniens sont très inquiétés par l’importance prise par le thème des colonies et de la colonisation dans la propagande électorale des candidats de droite et d’extrême droite aux élections législatives israéliennes du 17 septembre 2019.

Ce thème occupe toujours la première place dans la campagne électorale de ces candidats, indique un rapport rendu public hier par le Bureau national de défense de la terre et de lutte contre la colonisation, une structure affiliée à l’Organisation de libération de la Palestine (OLP).

Selon ce document, rapporté aujourd’hui par l’agence de presse palestinienne Wafa, les autorités israéliennes ont entériné la semaine dernière des plans de construction de 2.304 unités en Cisjordanie. Cette décision, rappelle-t-il, est intervenue une semaine après l’entérinement de plans pour la construction de 6.000 autres unités dans ce territoire palestinien occupé.

Wafa ajoute que le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, en pleine campagne pour les prochaines élections législatives, a posé la première pierre d’un nouveau quartier d’une colonie édifiée sur des terres palestiniennes, à l’entrée nord de la ville de Ramallah. Il s’est engagé à cette occasion, précise cette agence de presse, à garantir la souveraineté israélienne sur toute la Cisjordanie, tandis que son ministre de l’Immigration a déclaré : « Notre réponse aux opérations palestiniennes est la construction et l’extension des colonies ! »

 

1 million de colons israéliens

Le nombre d’Israéliens vivant dans des colonies implantées en Cisjordanie pourrait avoir atteint 550.000 ou 600.000 personnes en 2019, à en croire des prévisions faites en 2014 par un ministre israélien, Uri Ariel. En 2014, entre 300.000 à 350,000 vivaient à Jérusalem-Est. Leur nombre a dû augmenter ces cinq dernières années, avec l’expansion coloniale israélienne dans ce territoire occupé.

L’imposition de la souveraineté israélienne sur la Cisjordanie occupée est un engagement pris par plusieurs partis de droite dont Nouvelle droite, fondé en décembre 2018 en prévision des élections législatives, et Israël Notre Maison d’Avigdor Liberman.

Lors de sa campagne pour les dernières législatives israéliennes Benyamin Netanyaou s’était engagé à annexer, une fois réélu, les colonies israéliennes de Cisjordanie sans distinction entre les grandes colonies et les petites isolées.

L’accélération de la colonisation israélienne en Cisjordanie bénéficie, depuis l’élection de Donald Trump, du soutien explicite de l’administration américaine. Le 8 juin 2019, dans un entretien publié par le New York Times, l’ambassadeur des Etats-Unis en Israël David Friedman a déclaré : « Israël a le droit de garder une partie de la Cisjordanie, mais pas toute la Cisjordanie ». Il confirmait ainsi indirectement que le projet d’accord de paix israélo-palestinien élaboré par Washington et appelé « the Deal of the Century » (l’accord du siècle) comprend bien l’annexion des colonies juives de Cisjordanie par l’Etat hébreu.