TUNISIE
20/09/2018 14h:13 CET

La femme tunisienne, en plein coeur de la production d'huile d'olive

C’est un monde d’hommes où la femme tunisienne s’est prodigieusement imposée, selon l’article. Dans les coulisses, ce sont les femmes qui font en effet tout le travail.

FETHI BELAID via Getty Images

Le travail de la femme tunisienne dans la production de l’huile d’olive a été le sujet d’un reportage écrit, élaboré pour le site Olive Oil Times, un site totalement dédié à l’huile d’olive et toute l’actualité qui s’y rapporte dans le monde.

C’est un monde d’hommes où la femme tunisienne s’est prodigieusement imposée, selon l’article. Dans les coulisses, ce sont les femmes qui font en effet tout le travail. 

Pour la cueillette des olives, 90% des ouvriers sont les femmes des régions rurales. Un travail saisonnier où elles sont moins payées que les hommes, qui fournissent exactement le même travail, souligne-t-on dans l’article.

Mais les femmes n’interviennent pas qu’à ce stade. Lors d’une somptueuse cérémonie de remise des prix du concours national de la meilleure huile d’olive, organisée dans un hôtel de luxe à Tunis, des femmes sont montées sur le podium pour recevoir leurs prix, rapporte Olive Oil Times. 

Ces femmes sont instruites et s’occupent généralement de la ferme familiale. Certaines, plus rares, quittent même la ville pour s’occuper des olives à plein temps. 

Les femmes représentent entre 30 et 50% des producteurs agricoles, mais pas plus de 6% d’entre elles sont propriétaires des terres qu’elles travaillent. Pour Zakia Haj Abdallah, agricultrice et Vice-Présidente de la Société Mutuelle de Services Agricoles, ceci est dû aux lois sur l’héritage, explique-t-elle à Olive Oil Times. 

Le magazine est aussi allé à la rencontre d’autres femmes. Les soeurs Afef et Selima Ben Hamouda, la trentaine, elles ont toutes les deux quitté leur carrière, l’une dans le marketing touristique, l’autre en Droit. Encouragées par leurs parents, elles ont repéré le grand potentiel de l’industrie d’huile d’olive. Elles se focalisent alors sur l’extraction d’huile d’olive extra vierge et cherchent avant tout la qualité. Elles créent même leur propre marque d’huile d’olive.

L’huile d’olive tunisienne, grâce au travail des femmes, de la cueillette à la gestion, continue d’être primée dans les concours internationaux.

Au 30 mail 2018, les recettes de l’exportation d’huile d’olive tunisienne ont augmenté de 180% en comparaison à la même période de l’année écoulée, avec une hausse en quantité de 154%.

154 151 tonnes ont ainsi été exportées, générant des recettes de 1552 millions de dinars, contre 60566 tonnes d’une valeur de 556 millions de dinars en 2017.

 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.