MAROC
21/09/2019 11h:09 CET

La DGST rejette l'authenticité de documents qui lui sont attribués au sujet de la mère du président égyptien

Deux documents falsifiés ont été partagés sur les réseaux sociaux marocains.

AFP Contributor via Getty Images
Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi lors d'une visite à Paris le 23 octobre 2017.

FAKE NEWS - La Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) a rejeté “catégoriquement” l’authenticité de deux documents qui lui sont attribués publiés sur les réseaux sociaux, concernant la mère du président égyptien Abdel Fattah al-Sissi.

“Des pages étrangères sur un réseau social ont fait circuler deux documents faisant l’objet d’une falsification flagrante dans lesquels ces pages prétendent faussement qu’ils émanent des services de la DGST dans une présumée affaire relative à l’identité d’une ressortissante égyptienne d’origine marocaine convertie au judaïsme”, indique la DGST dans un communiqué.

“Tout en démentant l’authenticité de ces deux documents, dans la forme et dans le fond, la DGST souligne leur caractère falsifié et fictif et affirme qu’elle entamera les enquêtes nécessaires sous la supervision du parquet compétent en vue d’identifier leur origine et le contexte de leur circulation au Maroc”, conclut le communiqué.

Plusieurs pages sur les réseaux sociaux marocains ont récemment partagé deux documents, affirmant qu’ils avaient été publiés par la DGST, déclarant que la mère du président égyptien, une certaine Malika Titani, appartenait à une famille juive marocaine et était née à Safi au Maroc en 1935.