MAROC
17/04/2018 16h:06 CET

La DGSN répond aux allégations de viol contre un mineur dans la province d'Al Hoceima

Des publications qui ont depuis été supprimées.

DR

RÉSEAUX SOCIAUX - Des allégations selon lesquelles un mineur aurait été violé à Imzouren par les forces de police, s’étaient répandues ces derniers jours sur les réseaux sociaux. La présumée victime, Aymane Benali, serait âgée de 16 ans et aurait déclaré au “juge” avoir été violé ”à tour de rôle par des fonctionnaires de la police de la ville après avoir été arrêté le 30 octobre 2017 lors des manifestations d’Al Hoceïma”, d’après les publications partagées sur plusieurs pages Facebook, comme vous pouvez le voir ci-dessous, et qui depuis ont été supprimées. 

AlhoceimasOfficiel

Face à ces allégations, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a publié, ce mardi 17 avril, un communiqué pour ”éclairer l’opinion publique” et “démentir ces rumeurs diffamatoires qui attribuent aux services de sûreté des informations mensongères”.

“Les services de la police d’Imzouren n’ont présenté aucun mineur, portant l’identité mentionnée dans le post des réseaux sociaux, devant les autorités judiciaires compétentes en 2017 et 2018 et que les registres administratifs et judiciaires tenus par les services de sûreté démentent toute enquête avec un mineur portant la même identité”, souligne la MAP.

Aucune plainte n’a été reçue par les services de la sûreté nationale ni d’instructions des instances judiciaires compétentes au sujet de ces accusations de viol, précise la MAP. 

Ces déclarations, lancées par une page Facebook selon la DGSN , visent à “nuire aux fonctionnaires de la sûreté nationale” en rappelant que ces derniers ont le droit de “recourir à la justice contre ceux qui ont relayé ces fausses informations”, selon la MAP.

Après la sortie du communiqué de la DGSN, les publications sur la page concernant cette affaire ont été supprimées.

LIRE AUSSI: