MAROC
12/10/2018 17h:36 CET

La DGSN alerte sur une "fake news" concernant l'agression sexuelle d'une petite fille

Et invite les citoyens à ne pas partager la vidéo en question

tzahiV via Getty Images

DÉMENTI - La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dément catégoriquement que la vidéo relayée sur les applications de messagerie instantanée montrant une agression sexuelle sur une petite fille, ait été filmée au Maroc ou que l’auteur de ce crime ou sa victime soient de nationalité marocaine.

Dans le but “d’éclairer l’opinion publique”, la DGSN souligne ce 12 octobre dans un communiqué, que le laboratoire d’analyse des traces technologiques et numériques a mené une expertise technique sur la vidéo en question, ce qui a révélé que celle-ci a été publiée pour la première fois sur Internet le 9 juillet 2015.

Les investigations techniques effectuées ont révélé également que cette vidéo a été enregistrée dans un des pays d’Amérique Latine, ajoute la même source, notant que les autorités compétentes de ce pays avaient lancé à l’époque un appel à témoins sur cette affaire dans les médias locaux.

Appréhender avec beaucoup de réserve de tels enregistrements

Ainsi, la DGSN exhorte les citoyens à appréhender avec beaucoup de réserve de tels enregistrements qui affectent le sentiment de sécurité et à éviter de les relayer via les supports de communication.

La DGSN souligne en outre avoir ouvert une enquête judiciaire sous la supervision du parquet compétent, pour identifier la partie qui cherche à faire croire que cette vidéo a été enregistrée au Maroc, et ce suite à une plainte déposée par une citoyenne marocaine résidant à Marrakech qui a reçu ledit enregistrement sur son GSM.

Ce n’est pas la première fois qu’une vidéo se déroulant en Amérique Latine est identifiée comme ayant eu lieu au Maroc. La semaine dernière, une vidéo montrant le meurtre d’une femme avec mutilation du cadavre a été présentée comme ayant été commise par des émigrés subsahariens à Berrechid. Cette vidéo, également “accompagnée de graves commentaires”, concerne en réalité “un homicide survenu au Brésil”, indique la DGSN dans le communiqué.

En mars dernier, une vidéo de vol de voiture avec violence, dont les diffuseurs prétendaient qu’il avait eu lieu dans un quartier de Rabat, avait également fait l’objet d’une enquête de la DGSN. Celle-ci avait conclu que les images avaient été prises au Brésil au mois de février.