TUNISIE
08/05/2018 18h:49 CET

La déclaration du Mufti de la République, Othmane Battikh, à une chaîne de télévision israélienne enflamme la toile

Une déclaration qui a suscité une énorme vague d’indignation

capture decran

Comme chaque mois de mai, des milliers de juifs se dirigent vers la Tunisie pour faire le pèlerinage de la Ghriba, la plus ancienne synagogue d’Afrique du Nord.

Mais cette année, l’événement a été marqué par une visite assez spéciale. Une délégation de la Conférence des rabbins européens, des rabbins d’Israël et des responsables d’organisations juives se sont rendus “secrètement” en Tunisie le week-end dernier, rapporte Arutz Sheva, une chaîne de télévision israélienne.

Dans la foulée de leur visite, ladite chaine a saisi l’occasion pour faire une interview avec le Mufti de la République, Othamane Battikh. 

“Bienvenue chers visiteurs (...) bienvenue dans notre pays bien-aimé, la terre de la paix, la terre de la coexistence de toutes les religions” a-t-il dit en s’adressant aux rabbins. 

Dans sa brève déclaration accordée à Arutz Sheva, le Mufti a annoncé que la Tunisie accueille à bras ouverts les hommes religieux juifs et que le pays valorise l’humanité et la dignité des personnes quelles que soient leurs religions et croyances.

Une déclaration qui a suscité une énorme vague d’indignation de la part de Tunisiens. “C’est scandaleux” qualifie une page Facebook tunisienne suivie par près de 300 mille personnes.

Sa déclaration a été jugée par certains comme étant injustifiable et représente une forme de normalisation avec Israel.

Fortement critiqué, le Mufti de la République a affirmé à “Akher Khabar” qu’il ignorait complètement le fait qu’il s’agissait d’une interview avec une chaîne israélienne. Selon lui, le journaliste d’Arutz Sheva s’est fait passé pour un journaliste d’origine palestinienne, et s’est dit même être un attaché de presse de Yasser Arafat.

D’après la chaine d’information Al Mayadeene, le Diwan Al Iftaa s’apprête à publier dans les heures qui viennent un communiqué de presse pour clarifier la situation et répondre aux accusations. Et de préciser que  “le mufti n’a pas prêté attention au logo de la chaîne israélienne durant l’interview”.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.