LES BLOGS
16/05/2018 09h:54 CET | Actualisé 16/05/2018 09h:58 CET

La Dakhla, un dernier dérapage avant la fin du lycée

Dakhla (nom féminin): manifestation où les élèves de terminale fêtent le début de la fin de leur cursus scolaire en faisant tout ce qui n’est pas permis en temps normal.

Lyceena

Dakhla (nom féminin): manifestation où les élèves de terminale fêtent le début de la fin de leur cursus scolaire en faisant tout ce qui n’est pas permis en temps normal.

C’est clair que le jour de la Dakhla n’est pas un jour comme les autres. Et on peut le remarquer à tout moment de la journée par des signes très évidents.

À 8 heures, trois signes montrent que cette journée est différente des autres: 

  • Signe n°1 : 0,5% de présence des terminales devant ou dans le lycée.
  • Signe n°2 : Beaucoup d’anciens du lycée ayant déjà eu leur bac passent “comme par hasard” devant le lycée en voiture.
  • Signe n°3 : Conséquence du signe n°1, trop de calme.

À la pause de 10 heures, les signes sont différents en fonction de l’emplacement de chacun. 

Pour ceux qui sont en classe, les signes sont: 

  • Signe n°1 : Le ciel n’est plus bleu, mais blanc, en raison des fumigènes et des extincteurs.
  • Signe n°2 : Un grabuge incroyable se fait entendre.
  • Signe n°3 : Les couloirs se remplissent d’élèves qui courent pour sortir et assister à la scène 

Pour ceux qui sont en dehors du lycée, voilà les signes:

  • Signe n°1 : Beaucoup de voitures devant le lycée. 

  • Signe n°2 : Pas beaucoup de visages humains, puisque la plupart des personnes portent des masques.
  • Signe n°3 : Un moment d’attente. 

  • Signe n°4 : Une impressionnante sortie de tout le monde des voitures vers la porte du lycée.
  • Signe n°5 : Une forte odeur de Casa de Papel dans l’air.

La deuxième partie de la pause de 10 heures est la même pour tous. Et les signes en sont innombrables: 

  • Signe n°1: Des personnes ayant eu leur bac il y a trois ans présentes dans le lycée. 

  • Signe n°2 : Une échelle et trois personnes sur le toit du premier étage.
  • Signe n°3 : Une de ces trois personnes bourrée comme jamais est assise sur le bord.
  • Signe n°4 : Cette même personne lance son fumigène sur la foule sans se soucier où il atterrit.
  • Signe n°5 : Une immense fresque en tissu tenue par les trois personnes en haut.
  • Signe n°6 : Cette fresque en tissu est déchirée par un professeur.
  • Signe n°n : Ce professeur reçoit un coup de poing par une personne qui n’appartient pas au lycée.
  • Signe n°(j’en ai marre de compter) : Pendant ce temps, une personne au visage de peluche s’ennuie de son fumigène, le jette sur le sol, puis allume une cigarette.

Les signes de la troisième partie de la pause de 10 heures sont les suivants: 

  • Signe n°1 : La cour se vide des terminales.
  • Signe n°2 : L’alcoolique ivre mort reste coincé sur le toit, avec un élève qui se donne la responsabilité de le tirer en arrière à chaque fois qu’il risque de tomber d’en haut.
  • Signe n°3 : Les professeurs, le personnel, et les membres de l’administration paniqués; celle qui est d’habitude posée et sévère serre sur le poignet d’une élève par peur pour le jeune kamikaze, et celle qui est tellement émotive qu’elle pleure à chaque évènement, eh bien, pleure.
  • Signe n°4 : Certaines personnes se retrouvent au poste de police.

Les signes à 11 heures sont: 

  • Signe n°1 : Un groupe de filles faisant le flashmob qu’elles auraient voulu faire au lycée dans ce parking. 

  • Signe n°2 : Des curieux qui regardent.

Les signes à midi :

  • Signe n°1 : Moi qui crie en frappant le volant que je n’ai pas déjeuné et que je veux manger.
  • Signe n°2 : Moi qui répète le signe n°1 en faisant peur à ceux qui sont dans la voiture avec moi.

Les signes à 13 heures: 

  • Signe n°1 : Des fumigènes et des feux d’artifices à volonté à la plage.
  • Signe n°2 : Quatre garçons qui se jettent à l’eau.
  • Signe n°3 : Une voiture au coffre rempli de vin et de bière.
  • Signe n°4 : Celui qui conduit et qui conduira cette voiture quelques heures après en train de vider l’alcool de sa voiture dans son estomac.
  • Signe n°5 : Une personne qui demande désespérément à ce conducteur responsable s’il a quelque chose qui n’est PAS de l’alcool. Il sent la bouteille d’eau qu’il lui donne avant de boire.
  • Signe n°6 : Déception pour mon espoir de déjeuner, que je n’aurai qu’à 18 heures :(   

Enfin, après toutes ces aventures, émotions, paniques, et photos Instagram de cette Dakhla, il ne reste qu’un seul signe à 20 heures:  

Des messages de renvoi de six jours pour beaucoup de bacheliers.

Le lundi d’après, les signes de l’après-Dakhla sont extra clairs:

  • Signe n°1 : Des professeurs en colère et déçus pendant toute la journée (et à juste titre).
  • Signe n°2 : Une suspension des cours d’une heure.
  • Signe n°3 : Des classes vidées à cause des renvois.
  • Signe n°4 : Les terminales, essayant de s’excuser pour le dérapage de la Dakhla mais n’en ayant pas la chance.
  • Signe n°5 : Moi qui suis toujours affamée même si j’ai mangé.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.