TUNISIE
13/09/2019 15h:39 CET

La Cour de cassation refuse la demande de libération de Nabil Karoui

Le 03 septembre dernier, la Cour d’appel de Tunis avait déjà refusé une demande de libération du candidat.

Anadolu Agency via Getty Images

La Cour de cassation de Tunis a refusé sur la forme, vendredi, la libération du candidat à l’élection présidentielle Nabil Karoui après une demande déposée avec ses avocats afin de statuer sur le mandat de dépôt émis par la chambre 
de mise en accusation.

Le 03 septembre dernier, la Cour d’appel de Tunis avait déjà refusé une demande de libération du candidat.

Nabil Karoui, candidat à l’élection présidentielle anticipée, a été arrêté, le 23 août suite à un mandat d’arrêt émis par l’une des chambres d’accusation près de la Cour d’appel de Tunis. Le parti “Au coeur de la Tunisie”, présidé par celui-ci, a accusé le chef du gouvernement Youssef Chahed d’être derrière cette arrestation jugée comme “politique”, ce qui a été démenti par Tahya Tounes.

Le 28 juin dernier le juge d’instruction du pôle judiciaire économique et financier a décidé le gel des avoirs et une interdiction de quitter le territoire contre Nabil et Ghazi Karoui. Ces mesures font suite à une plaine portée le 14 mars 2014 par l’ONG “I Watch” auprès du pôle judiciaire économique et financier contre les frère Karoui pour “suspicion de blanchiment d’argent” à travers des sociétés dont ils seraient propriétaires en Algérie, au Maroc et au Luxembourg.

Nabil Karoui a entamé mercredi une grève de la faim demandant sa mise en liberté et son droit de pouvoir quitter la prison pour aller voter.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.