MAROC
18/05/2018 17h:04 CET

La communauté "Les Voyageuses" revient avec les "ftours solidaires" pour le Ramadan

Une action pour venir en aide à des associations locales marocaines.

Les Voyageuses

RAMADAN - Après une première édition couronnée de succès en 2017, le groupe Facebook “Les Voyageuses”, qui a repris possession récemment de son compte suspendu par le réseau social, revient avec ses “Ftours solidaires”. Une initiative pour renforcer le volontariat et le partage durant ce mois sacré. 

Créé par les globetrotteuses marocaines Houda Chaloun et Aida Bennouna, le groupe a généré en l’espace d’un an la plus grosse communauté de voyageuses du Maroc. Outre les conseils et idées voyages, les membres se réunissent aussi autour d’actions réelles, au delà du virtuel.

L’engagement social étant un de leurs piliers, les ambassadrices organisent, depuis 2017, des “Ftours solidaires” dans plusieurs villes marocaines mais aussi à l’international au profit d’associations caritatives locales. “Une occasion pour redonner un peu de ce que nous recevons tous les jours, entraide, solidarité, amour partagé pour une passion qui nous réunit au-delà du virtuel” précise le groupe. 

“Un des piliers de la mission des Voyageuses est d’encourager les initiatives personnelles et collectives d’engagement social à travers des collaborations régulières avec des associations et coopératives féminines locales” explique dans un communiqué Houda Chaloun. 

Les Voyageuses

Les ambassadrices se réunissent pour rompre le jeûne autour de repas accompagnés de “talks inspirationnels” donnés par des invitées spéciales sur différents thèmes comme le volontariat en voyage, l’engagement social ou le dépassement de soi au féminin.  

Au Maroc, plusieurs “Ftours” sont ainsi prévus à Rabat, Casablanca, Marrakech, El Jadida, Mohammedia, Agadir, Fès et Tanger pour les membres de la communauté. Les bénéfices récoltés auront pour but d’accompagner et venir en aide à plusieurs associations locale comme AMSATJOODAmal, qui oeuvrent pour différentes causes sociales comme l’émancipation féminine, la scolarisation des enfants, l’aide aux sans-abris et l’accompagnement des personnes âgées.

LIRE AUSSI