TUNISIE
28/10/2018 16h:43 CET

"La coalition au pouvoir derrière la situation de faillite politique et économique que vit le pays," estime Zouhaier Maghzaoui

Il estime que son mouvement constitue une alternative à la “médiocrité politique"

Zouhaier Maghzaoui/FB

“La coalition au pouvoir est derrière la situation de faillite politique et économique que vit le pays en l’absence d’un projet de réforme nationale capable de sortir la Tunisie de sa crise étouffante et d’un modèle de développement qui permet au citoyen de recouvrer sa dignité”, a déclaré le secrétaire général du mouvement Echaab, Zouhaier Maghzaoui.

Présidant, dimanche à l’Ariana, un meeting populaire, Maghzaoui a estimé que son mouvement constitue une alternative à la “médiocrité politique” qui nuit aux intérêts du simple citoyen tunisien et à son droit à la paix sociale et à la stabilité politique et économique.

Il a évoqué certains problèmes auxquels le pays se trouve confronté, citant, notamment, “la détérioration des conditions de vie, la flambée des prix, l’inflation, le chômage, la pauvreté, l’ignorance, la pénurie de certains produits de base et la défaillance des services de santé, de transports et de l’éducation”, appelant le chef du gouvernement, Youssef Chahed à se mettre du côté du citoyen, à veiller à résoudre les problèmes de développement et les difficultés économiques et à améliorer les services afin de promouvoir le pays loin des conflits politiques qui ne concernent en rien le Tunisien”, a-t-il dit.

Le secrétaire général du Mouvement populaire a qualifié de “manœuvre politique”, le remaniement ministériel prévu, estimant qu’il s’agit d’une tentative visant à couvrir l’échec du gouvernement de la coalition nationale à tous les niveaux ainsi qu’une “lutte insensée” pour rester au pouvoir.

Evoquant la question des assassinats politiques survenus après la révolution tunisienne, Maghzaoui a affirmé qu’ils sont liés au terrorisme, faisant porter au mouvement Ennahdha la responsabilité politique, morale et éventuellement pénale dans cette affaire.

Il est nécessaire, selon le secrétaire général du mouvement Echaab, de dévoiler la vérité et de juger les personnes impliquées afin que le citoyen tunisien puisse reprendre confiance en l’élite politique dont une partie est, probablement, impliquée dans les assassinats, le terrorisme et l’envoi de jeunes dans des foyers de tension selon lui.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram