ALGÉRIE
13/05/2019 13h:08 CET

La circoncision des enfants "interdite" en dehors du milieu hospitalier

HEC Alger (ex-INC /FB

Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, a rappelé, lundi dans un communiqué, aux parents que la circoncision de leurs enfants, durant le Ramadhan, est “interdite” en dehors du milieu hospitalier où elle s’effectue par un médecin spécialiste.

De nombreuses familles algériennes préfèrent circoncire leurs enfants pendant le mois sacré du Ramadhan, à partir de la nuit du 15 à celle du 27, où de nombreuses opérations de ce type sont fréquentes au niveau des hôpitaux et des cliniques privées, individuellement ou dans le cadre d’une campagne collective”, souligne le ministère, notant qu’il est “strictement interdit” de pratiquer cette opération “en dehors des services chirurgicaux des établissements hospitaliers publics et des cliniques privées, et ce, sur l’ensemble le territoire national”.

Tout en précisant que “la réglementation en vigueur exige que cette opération se fasse en milieu hospitalier par un spécialiste en chirurgie et où sont réunies diverses conditions médicales”, le ministère ajoute qu’un “bilan sanguin doit être effectué avant la circoncision pour assurer au chirurgien l’absence de toutes contre-indications médicales préalables”.

Il est, enfin, conseillé aux parents d’”étaler le programme des circoncisions durant tout le mois sacré et ne pas le limiter à la nuit du 15 et celle du 27″.