MAROC
13/06/2018 13h:01 CET

La Chine approuve la décision de Trump de geler les manœuvres militaires en Corée du Sud

Une annonce surprise faite lors du sommet historique de Singapour.

KCNA KCNA / Reuters

INTERNATIONAL - L’annonce faite par Donald Trump de geler les exercices militaires conjoints des États-Unis et de la Corée du Sud a été approuvée par la Chine, ce mercredi 13 juin, au lendemain du sommet historique de Singapour entre le président américain et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un.

Cette annonce vient confirmer la stratégie de “double suspension” que préconisait la Chine. Pékin demandait depuis des mois la suspension des manœuvres entre la Corée du Sud et les États-Unis, en échange de l’arrêt par la Corée du Nord de ses essais nucléaires et tests de missiles, afin que les deux camps puissent ouvrir des négociations.

Le porte-parole au ministère chinois des Affaires étrangères Geng Shuang, a également souligné lors du point presse tenu mercredi que la question de la sécurité de la péninsule coréenne ne pouvait se régler en une seule étape.

Si Trump a bien annoncé, mardi, le gel des manœuvres militaires lors de la conférence de presse de clôture du sommet, cette décision ne figure cependant pas dans la déclaration commune signée par le président et le dirigeant nord-coréen, rappelle la MAP.

Le chef de la Maison Blanche avait déclaré à la presse qu’il ambitionnait de mettre un terme aux “jeux de guerre”, en référence aux exercices militaires que Sud-Coréens et Américains mènent dans la péninsule et que la Corée du Nord qualifie de menace pour sa sécurité. Une annonce surprise dans la mesure où le président américain n’avait prévenu ni la Corée du Sud, ni même le Pentagone, rapportait hier le New York Times