MAROC
09/09/2018 10h:35 CET | Actualisé 10/09/2018 08h:58 CET

La Caravane d’Ahlem B, les aventures déjantées d'une Marocaine s'offrent une tournée

De Sam El Gaouri à Hafsa Ssamka, rencontre avec des personnages aussi drôles qu’attachants.

Ahlem B

CULTURE - De M’hamid Ghizlane, dans le désert marocain, au Mali, en passant par l’Indonésie, le Sénégal, le Vietnam ou la Côte d’Ivoire, Ahlem B fait voyager ses récits et son imaginaire le temps d’une tournée jalonnée d’escales entre l’Afrique et l’Asie. À travers la caravane d’Ahlem B, l’écrivaine voit la concrétisation de six années de labeur qui ont vu naître cinq recueils et plus d’une centaine de récits. Lectures, représentations publiques, ateliers de co-création... cette casablancaise passionnée d’écriture partage des moments de vie à la fois authentiquement marocains, et fondamentalement universels.

Classe préparatoire, grande école de commerce parisienne, premier job dans un grande entreprise, des voyages autour du monde... tout présageait Ahlem à un avenir bien rangé en entreprise. Pourtant en 2012, une année après son retour au Maroc, elle décide de quitter le salariat pour suivre sa passion: l’écriture. Elle crée alors son blog pour partager ses récits avec sa communauté.

À travers son univers, le réel côtoie le fantasque au fil des périples d’une série d’histoires et de personnages aussi drôles qu’attachants: #CASABLANCALEFILM, récits touchants embarqués dans les taxis casaouis, les Folles Histoires Sam Lgaouri, racontant les aventures d’un enfant des rues dont la mère est une prostituée, Raconte Sheherazade, des contes modernes, en phase avec l’actualité du monde arabe, ou encore les Folles Histoires de Ahlem B, où elle se met dans la peau d’une adolescente pour livrer ses tribulations et réflexions sur le monde des adultes....

Tantôt pour dénoncer, tantôt pour émouvoir, pousser à la réflexion ou simplement pour amuser, l’écrivaine de 35 ans donne libre cours à son imagination. Elle livre des moments de vie entre réalité et fiction, entre humour noir et poésie, qui ne laissent pas indifférent.  

La caravane marquera son premier départ depuis sa ville natale, Casablanca, où Ahlem B sera au Racing Universitaire De Casablanca (R.u.c.) à l’occasion du festival L’Boulevard 2018. Elle prendra ensuite la direction de Mhamid el ghizlane pour le festival Taragalte du 28 au 31 octobre. La série de rencontres programmées se prolonge jusqu’en 2019, entre l’Afrique et l’Asie.