TUNISIE
13/06/2018 16h:40 CET

La BCT augmente son taux directeur de 5,75% à 6,75%

Pour faire face à la persistance des tensions inflationnistes.

Zoubeir Souissi / Reuters

Le Conseil d’Administration de la Banque Centrale de Tunisie (BCT), a décidé mercredi, de relever le taux d’intérêt directeur de la Banque de 100 points de base, passant de 5,75% à 6,75% par an.

Ce choix semble inévitable afin de pouvoir maitriser la montée de l’inflation.

Le conseil réuni mercredi, a, noté la persistance de ces tensions inflationnistes qui “sont susceptibles de s’intensifier au cours de la période à venir, au vu des évolutions prévisibles de l’ensemble des indicateurs conjoncturels avancés, en particulier la hausse attendue des prix internationaux des matières de base, notamment, de l’énergie”.

Le taux d’inflation s’est établi à un niveau élevé pour le deuxième mois consécutif, portant l’évolution de l’indice des prix à la consommation à la fin du mois de mai 2018 à 7,7% en glissement annuel.

La poursuite des pressions inflationnistes constitue “une menace pour la reprise récente de l’activité économique ainsi que pour le pouvoir d’achat des citoyens, et nécessite, par conséquent, la prise des mesures préventives appropriées pour en réduire les effets négatifs et ce, moyennant la régulation de la politique monétaire via l’instrument du taux d’intérêt”, a-t-il expliqué .

Le conseil a également discuté d’un ensemble de modalités pratiques visant la rationalisation des prêts accordés aux activités non- productives d’une part, et le renforcement de l’intervention de la Banque Centrale sur le marché monétaire à travers un meilleur ciblage du refinancement pour soutenir davantage l’investissement et les secteurs productifs d’autre part.

Le Conseil a, par ailleurs, examiné un projet de circulaire sur les mécanismes du marché monétaire interbancaire visant l’approfondissement de ce marché et le renforcement de la compétitivité des transactions. Il a, en outre, décidé la mise en place d’un nouveau guichet de refinancement au profit des banques dans le cadre des mécanismes d’appel d’offres en vigueur, consacré à l’accord de facilités pour une durée de six mois, dédiées au refinancement des crédits d’investissement dans de nouveaux projets.

Le Conseil de la Banque Centrale a passé en revue les données récentes sur la situation économique et l’évolution des principaux indicateurs économiques, monétaires et financiers, ainsi que le développement des transactions sur les marchés monétaire et des changes. 

En effet, maitriser l’inflation est l’un des principaux rôles de la Banque centrale. A travers sa politique, cette dernière vise à contrôler la masse monétaire et combattre l’inflation. C’est également un des objectifs majeurs de la politique économique du gouvernement. Mais visiblement, les récentes mesures adoptées semblent inadaptées à la situation actuelle du pays. 

Pour l’expert comptable Anis Wahabi, les mesures prises par le gouvernement et la BCT pour lutter contre l’inflation ont un effet boomerang sur l’économie tunisienne. En effet, les décisions gouvernementales conçues pour combattre l’inflation, ne font en pratique qu’augmenter l’inflation, selon ses dires.

Il a confié, au HuffPost Tunisie que la politique monétaire de la Banque centrale, focalisée sur l’augmentation répétitive des taux d’intérêt, est en train d’agir d’une manière indirecte sur la hausse de l’inflation. D’après lui, il sera plus judicieux de maintenir le taux directeur inchangé.

LIRE AUSSI:  Pourquoi l’inflation augmente? Quelles sont ses répercussions? L’expert comptable Anis Wahabi répond

 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.