TUNISIE
20/06/2018 13h:54 CET

La BCT a-t-elle vraiment fait tourner la planche à billets? Le ministère des Finances précise

L'analyse de l'expert comptable Anis Wahabi

Zoubeir Souissi / Reuters

Des bruits courent, depuis quelques jours, selon lesquels le gouvernement tunisien a fait tourner la planche à billets pour payer les salaires des fonctionnaires et faire face à une situation économique de plus en plus périlleuse.

D’après l’expert financier Ezzedine Saidane, la Banque centrale de Tunisie, effrayée par l’inflation, est en train de créer de la monnaie pour combler le manque de liquidité. Une solution “populiste”, qui selon lui, risque de compliquer la situation et faire enfoncer le pays dans la crise. 

Ces propos ont vite agité certains débats et suscité la polémique poussant le ministère des Finances publiques et la Banque Centrale de Tunisie à publier, le mardi 19 juin 2018, un communiqué de presse conjoint pour donner des explications à ce sujet.

En effet, les deux institutions ont démenti fermement la rumeur affirmant que la caisses de l’État possèdent les liquidités nécessaires pour le paiement des salaires des fonctionnaires et tenir les engagements de l’État, et ce grâce aux ressources ordinaires du budget. 

Le communiqué souligne que les opérations d’emprunt sont effectuées en respectant les montants autorisés et fixés dans la loi de finances 2018, et ce contrairement aux informations relayées par certains médias.

Les deux institutions ont, également, mis en garde contre la propagation de ces rumeurs qui pourraient porter atteinte à l’intérêt suprême du pays. Elles ont, ainsi, appelé à la nécessité de traiter prudemment ce genre d’information et à préserver la stabilité financière, loin de tout les tiraillements.

Depuis près d’une semaine, la Banque Centrale de Tunisie a décidé d’augmenter son taux directeur de 100 points de base, passant de 5,75% à 6,75% par an. Un choix qui semble inévitable pour la BCT afin de pouvoir maitriser la montée crescendo de l’inflation. 

Jugée irresponsable, cette décision a fait couler beaucoup d’encre et a soulevé une vague d’inquiétudes auprès des experts et de la centrale syndicale notamment.

Pour l’expert comptable Anis Wahabi, les mesures prises par le gouvernement et la BCT pour lutter contre l’inflation ont un effet boomerang sur l’économie tunisienne. En effet, les décisions gouvernementales conçues pour combattre l’inflation, ne font en pratique qu’augmenter l’inflation, selon ses dires.

Il a confié, au HuffPost Tunisie que la politique monétaire de la Banque centrale, focalisée sur l’augmentation répétitive des taux d’intérêt, est en train d’agir d’une manière indirecte sur la hausse de l’inflation. D’après lui, il sera plus judicieux de maintenir le taux directeur inchangé.

Il a, par ailleurs, mis en garde contre les dangers de faire fonctionner la planche à billets. Il a expliqué que quand le pays est en mesure de “pomper l’économie” sans vraiment créer de la valeur, cela ne fait qu’alimenter l’inflation. “Le stock de monnaie circulant dans l’économie est trop important par rapport à la quantité de biens et services offerts, c’est ce qu’on appelle la notion du ‘faire fonctionner la planche à billets’ ” a-t-il expliqué.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.