TUNISIE
13/06/2018 18h:18 CET | Actualisé 13/06/2018 18h:26 CET

La Banque Mondiale et le FMI accordent de nouveaux prêts à la Tunisie

Le pays recevrait à la fin du mois plusieurs millions de dollars

Le gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie (BCT), Marouane Abassi a annoncé que le pays recevrait à la fin du mois plusieurs millions de dollars de la Banque Mondiale. 

Ce prêt de 500 millions de dollars (1250 millions de dinars) est destiné à l’appui des politiques de développement axées sur l’environnement des affaires et l’entrepreneuriat. 

Le Fonds monétaire international (FMI) compte, quant à lui, débloquer 259 millions de dollars, au mois de juillet, soit l’équivalent de 650 MD, au titre de la 4ème tranche du Mécanisme Elargi de Crédit (MEDC), a révélé le gouverneur de la BCT. 

Ce prêt du FMI est accompagné par de nouvelles recommandations pour la Tunisie. En effet, les membres du conseil d’administration du Fonds Monétaire International (FMI) exhortent les autorités tunisiennes à renforcer “leur engagement à appliquer le programme de réformes économiques et à prendre des mesures décisives et urgentes pour placer les finances publiques sur une trajectoire plus tenable, corriger la hausse de l’inflation et la baisse des réserves, ainsi qu’assurer la stabilité macroéconomique”.

En 2016, la Tunisie a à cette fin mis en place un plan de développement axé sur cinq piliers notamment faire du secteur privé le moteur principal de la croissance, instaurer un système équitable de concurrence et faciliter l’accès des jeunes et des entrepreneurs aux financements.

 

Vers la fin du déclin économique?

Suite à la révolution et le départ de Ben Ali en 2011, de nombreux investisseurs fuient le pays, et la croissance chute. Les recettes touristiques baissent notamment de 46,7% entre 2015 et 2016, après aux attentats du Bardo et de Sousse.

Cependant, trois ans après ces attaques, les touristes reviennent sur les plages tunisiennes, 8 millions d’entre eux étants attendus cette année, permettant la relance d’un secteur de l’économie et un afflux de devises pour les banques tunisiennes. 

La balance commerciale s’est elle aussi améliorée, et laisse supposer un regain de croissance dans le pays pour le reste de l’année. Le FMI table sur un taux de croissance de de 4 % d’ici 2022. 

Cependant le taux d’inflation ne cesse d’augmenter. Il s’est établi à un niveau élevé pour le deuxième mois consécutif, portant l’évolution de l’indice des prix à la consommation à la fin du mois de mai 2018 à 7,7% en glissement annuel. Mercredi, la BCT a relevé le taux d’intérêt directeur de la Banque de 100 points de base, passant de 5,75% à 6,75% par an. Une mesure destinée à maitriser la montée de l’inflation. 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.