TUNISIE
16/10/2019 20h:00 CET

La BAD accorde 138 millions d’euros à la STEG pour le réseau d’électricité et les énergies renouvelables

Le projet, d’un coût total de 290 millions d’euros, est cofinancé par la Banque islamique de développement (BID) et la STEG

Anadolu Agency via Getty Images

Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, un financement de 138 millions d’euros en faveur de la Société tunisienne d’électricité et gaz (STEG) pour mettre en œuvre le projet d’aménagement et d’équipement du réseau de transport d’électricité (PAERTE). Ce financement comprend un prêt de la BAD de 108 millions d’euros et des ressources mobilisées auprès du fonds « Africa Growing Together Fund » (AGTF), d’un montant de 30 millions d’euros.

Le projet, d’un coût total de 290 millions d’euros, est cofinancé par la Banque islamique de développement (BID) et la STEG, respectivement à hauteur de 121 et 31 millions d’euros, a été approuvé le 9 octobre à Abidjan (Côte d’Ivoire) indique la BAD dans un communiqué dont la TAP a reçu une copie.

En renforçant les infrastructures de transport d’électricité, ce nouveau projet permettra une plus grande stabilité du réseau électrique et améliorera la qualité des prestations rendues par la STEG au bénéfice des acteurs économiques et des populations tunisiennes en général.

« Il s’agit d’un projet véritablement structurant. Son impact sera significatif sur la qualité de l’électricité fournie sur l’ensemble du pays » a déclaré Mohamed El Azizi, directeur général de la Banque pour la région Afrique du Nord. « La STEG sera ainsi en meilleure capacité de faire face à la hausse continue de la demande et de transporter un flux encore plus important d’électricité, notamment celle qui sera produite par les futures centrales solaires et éoliennes, en cours de développement. » a-t-il ajouté.

Plus concrètement, le projet financera l’acquisition de postes de transformation haute et moyenne tension, la construction d’environ 250 km de liaisons électriques et l’installation d’un dispositif de télé-conduite.

« Cette opération est un des prérequis au développement des énergies renouvelables qui  s’accompagnera d’une forte intégration des entreprises, favorisant la création d’une nouvelle filière industrielle génératrice d’emplois pour les jeunes. » a souligné, pour sa part, la directrice générale adjointe et responsable-pays de la Banque pour la Tunisie, Yacine Diama Fal.

Aligné sur les priorités stratégiques de la Banque, le projet répond à la réalisation des deux objectifs « Eclairer l’Afrique » et « Améliorer la qualité de vie des populations ». Il est également en adéquation avec les objectifs du Plan stratégique de développement de la Tunisie 2016-2020 notamment en matière de développement durable.

Le partenariat entre la Tunisie et la Banque africaine de développement (BAD) dure depuis près d’un demi-siècle couvrant différents secteurs, dont l’énergie, l’eau, les transports, l’agriculture et le développement social ajoute la même source.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.