MAROC
29/06/2018 10h:27 CET

La 7e Nuit blanche du cinéma à Rabat placée sous le signe du droit à la santé

Projections de films du coucher au lever du soleil.

ARMCDH

CULTURE -  La Nuit blanche du cinéma et des droits de l’Homme revient à Rabat pour une septième édition, organisée par l’Association des rencontres méditerranéennes du cinéma et des droits de l’Homme (ARMCDH), les 29 et 30 juin, sur l’esplanade de la Bibliothèque Nationale du Royaume du Maroc (BNRM). 

Après avoir abordé diverses thématiques sociales comme le Printemps arabe (2012), les droits des femmes (2013), la migration (2015) ou encore l’éducation lors de la précédente édition, le rendez-vous portera cette année sur le droit à la santé. “Depuis au moins 2011, et jusqu’aux récentes protestations d’Al Hoceïma et de Jerada, les différents mouvements de revendication au Maroc ont montré que la question de la santé est au cœur de tous les débats publics et citoyens, une problématique s’inscrivant d’emblée dans une tension entre l’abondance des textes et des prescriptions, et la réalité du système de santé tel que vécu par les citoyens”, explique l’association dans un communiqué. 

ARMCDH

Au programme, des fictions, des documentaires, des courts et longs-métrages produits et réalisés par différents pays. Du coucher au lever du soleil, dès 20h45 le 29 juin, les amateurs de cinéma et simples curieux pourront assister à des projections gratuites de films en plein air, tels que “Sbitar” de Othman Balafrej (Maroc), “Lo stato della follia” de Francesco Cordio (Italie), “I, Daniel Blake” de Ken Loach (Royaume-Uni), “Et les mistrals gagnants” de Anne-Dauphine Juliand, France, “Ya omri” de Hady Zaccak (Liban) et “Lucky specials” de Rea Rangaka (Afrique du Sud). 

Après le cinéma, place au débat. Une table ronde rassemblera, samedi 30 juin à partir de 18h, des experts, acteurs institutionnels et associatifs concernés pour discuter autour de cette thématique au coeur de tous les débats publics et citoyens. Organisée également à la BNRM, cette assemblée pourra compter sur la présence de Erendira Nohemi Vasquez, chercheuse en Droits de l’Homme, Maryam Bigdeli, représentante de l’OMS au Maroc et Dr Aziz Rhali, Vice coordinateur du collectif pour le droit a la santé au Maroc. 

L’ARMCDH est la première association au Maroc à faire du cinéma un moteur de la promotion de la culture des droits de l’Homme. Elle organise cet événement avec l’appui de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR), l’Entité des Nations unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des Femmes (ONU Femmes), l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), l’Istituto Di Cultura de Rabat et Quizzical Pictures.