ALGÉRIE
23/07/2019 15h:57 CET

L’ONU préoccupée par les saisies de navires

Bloomberg

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a fait part lundi 22 juillet de sa profonde préoccupation à la suite des récentes saisies de navires, y compris dans le détroit d’Ormuz. 

“Le secrétaire général souligne la nécessité de respecter les droits et les devoirs liés à la navigation en traversant le détroit et ses eaux adjacentes conformément au droit international”, a indiqué Farhan Haq, porte-parole adjoint du secrétaire général de l’ONU, lors d’un point de presse quotidien.

“Le secrétaire général appelle toutes les parties concernées à faire preuve de la retenue maximale et à s’abstenir de toute action qui pourrait aggraver les tensions”, a-t-il ajouté. Il faut dire que la région du Golf et du détroit d’Ormuz se trouve, en effet, au coeur de vives tensions géopolitiques, sur fond de bras de fer entre l’Iran et les Etats-Unis qui y ont renforcé leur déploiement militaire. 

La déclaration du SG de l’ONU intervient alors qu’un navire britannique le “Stena Impero” a été arraisonné par les garde-côtes iraniens le 20 juillet et est toujours entre les mains de la marine iranienne. Plusieurs pays européens ont réclamé ont sommé l’Iran de relâcher le tanker.

“Une nouvelle escalade serait très dangereuse pour la région”, a averti Berlin après que les Etats-Unis ont dénoncé une “surenchère de la violence” de l’Iran. Pour l’heure, les appels sont restés sans réponse.

Si l’escalade entre les deux puissances se concentre dans la région du Golfe et du détroit d’Ormuz, c’est parce que cette zone est stratégique pour le commerce mondial de pétrole : environ 21 millions de barils de pétrole y transitent chaque jour, soit un tiers du pétrole acheminé par voie maritime dans le monde.