ALGÉRIE
08/05/2019 14h:13 CET | Actualisé 08/05/2019 14h:52 CET

L’édito d’El Djeïch tire à boulets rouges contre ceux qui "veulent voir perdurer la crise"

MDN

L’éditorial paru dans le dernier numéro de la revue El Djeich revient sur la situation politique du pays et les perspectives de sorties de crise.

Premier constat: l’ANP ne veut pas entendre parler d’une “période de transition” et attaque ceux qui militent pour cette solution et refusent de se conformer à la feuille de route annoncée par le Chef D’État-Major, Gaïd Salah.

Il y’a “ceux qui n’en ont cour de l’intérêt supérieur du pays et qui voudraient voir perdurer la crise en rejetant toutes les solutions disponibles et possibles, à même de permettre à notre pays de surmonter cette épreuve, et donc de couper la route aux aventuristes qui concoctent des plans et projettent de les exécuter à tous les échelons, dans le but d’entraîner le pays vers l’anarchie et le chaos”, condamne El Djeich.

Au passage, l’édito de la revue de l’ANP s’en prend à ceux qui veulent faire pression, par leurs publications dans les colonnes de certains médias, pour une période de transition durant laquelle ils se conduiront comme il leur plaira et feront passer leurs projets et les agendas de leurs parrains qui vouent à l’Algérie une haine et une rancœur infinies”, remarque l’édito.

El Djeïch identifie les coupables qui “avaient sollicité l’intervention de l’armée dans le champ politique durant les précédentes décennies” et qui “tentent aujourd’hui, sournoisement, de l’entraîner sur cette voie en cette étape cruciale”.

“En tout état de cause, les projets et les plans concoctés par cette poignée de comploteurs sont inéluctablement voués à l’échec, y compris celui visant à briser la cohésion entre le peuple et son armée. ”, affirme El Djeïch