ALGÉRIE
17/03/2019 08h:42 CET

L’architecte algérienne Leila Hamroun-Yazid distinguée à New York

L’architecte algérienne Leila Hamroun-Yazid a été distinguée par la Société des Consuls Généraux à New York (SOFC) pour ses contributions importantes dans le domaine de l’architecture écologique et durable, indique le Consulat général d’Algérie à New York dans un communiqué.

Leila Hamroun-Yazid s’est vue décernée le certificat de reconnaissance de la SOFC, lors d’une cérémonie organisée à l’occasion de la célébration de la journée internationale de la femme et à laquelle ont pris part les représentants du corps diplomatique et consulaire, les autorités du pays hôte, et la ministre de la Solidarité nationale, de la famille et de la condition de la femme, Ghania Eddalia.

Diplômée de l’école polytechnique d’architecture et d’urbanisme d’Alger, l’architecte algéro-américaine est titulaire d’une maitrise du Centre d’Etudes Supérieur d’Histoire et de Conservation des Monuments de Paris et d’un Master en Affaires Urbaines et Politiques publiques de l’Université de Delaware.

Elle est aussi l’initiatrice de la pratique “Past Forward Architecture”, qui vise à promouvoir les stratégies de préservation des monuments et sites du patrimoine et auteur de plusieurs travaux de recherches sur les risques des catastrophes sur les tissus urbains et l’adaptation des politiques publiques aux changements climatiques.                                                                        

Intervenant lors de cette cérémonie en sa qualité de vice-présidente du groupe africain de la SOFC, la Consule générale d’Algérie à New York, Sabria Boukadoum, a loué les efforts de l’architecte dans la préservation du patrimoine et son engagement civique et communautaire.

L’architecte Leila Hamroun-Yazid est vivement impliquée envers la communauté nationale et son pays d’origine où elle a animé plusieurs conférences dans le cadre de l’université d’été 2018 initiée par la Fondation Algéro- Américaine “AAF- CEST”.

La lauréate a également lancé le projet de la résilience urbaine de la wilaya d’Alger.

Il s’agit de la quatrième distinction consécutive décernée par la SOFC à des femmes algériennes qui se sont illustrées dans divers domaines de la recherche scientifique.

La SOFC, plus grand corps consulaire au monde comprenant 115 consulats généraux, a déjà récompensé Hakima Amri, professeur agrégée de biochimie et physiologie à l’Université de Georgetown, Rouni Rahmouna consultante et experte en qualité des produits pharmaceutiques et Lazreg Marnia, professeur de sociologie à l’université Hunter College de New York en 2018.