ALGÉRIE
21/01/2019 11h:57 CET | Actualisé 23/01/2019 15h:28 CET

"كوكب مالك" premier documentaire sur le musicien, compositeur Ahmed Malek

Décédé en 2008 à l’âge de 76 ans Ahmed Malek laisse un riche patrimoine musical.

Fonds privé
Le musicien et compositeur Ahmed Malek.

Musicien universel, compositeur de génie, Ahmed Malek, l’artiste qui a composé de célèbres bandes originales du cinéma algérien, reprend vie dans le premier documentaire à son effigie ”كوكب مالك”, signé Paloma Colombe.

Cette jeune réalisatrice franco-algérienne, raconte en un cours métrage Ahmed Malek, par sa fille, ses amis, sa musique, et ses voyages.

 

 ”كوكب مالك”, planète Malek, retrace en 20 minutes le parcours en musique de cet artiste incontournable. Ahmed Malek était le chef d’orchestre de la radio télévision algérienne (RTA). Il a composé la musique de nombreux films cultes algériens, notamment “Les vacances de l’inspecteur Tahar”, “Omar Gatlato”, “Leila et les autres”.

Décédé en 2008 à l’âge de 76 ans, Amed Malek laisse derrière lui un riche patrimoine musical.

Sur la genèse de ce film, Paloma explique que c’est avant tout une aventure humaine, bercé par de belles rencontres. Paloma raconte qu’il y a quelques mois “Apple Music” propose à Jannis Stürtz propriétaire du label musical “Habibi Funk” de financer un film sur un artiste de leur  choix. Ami proche de Paloma, ce jeune berlinois lui propose de faire un documentaire sur Ahmed Malek et lui confie tous les projets de “Habibi Funk” avec l’Algérie.

Documentaire Ahmed Malek
Hénia Malek, fille de l'artiste Amed Malek.

L’aventure “Planète Malek” commence en septembre. Paloma rencontre la fille de l’artiste Henia Malek, qui l’accueille dans son appartement au Golf ou son père a composé la majeure partie de son œuvre. L’entente est immédiate.

Hénia va raconter son père à travers des anecdotes, dressant ainsi un portrait unique et authentique de Ahmed Malek.

“Globe trotteur” et “Précurseur”

Derrière sa caméra, Paloma donne la parole à ceux qui l’ont le mieux connu. Des personnes de son entourage proche, amies et collaborateurs, qui ont connu à la fois l’artiste et l’homme. Les histoires qu’ils racontent, sont pour Paloma  un fonds documentaire inestimable.

Fonds privé
Le musicien et compositeur Ahmed Malek.

“L’univers de Ahmed Malek m’a été reconstitué grâce à Hénia et ses amis les Guechoud. En plus des anecdotes sur l’artiste, j’ai pu consulter une formidable collection de vinyles, des photos de Ahmed Malek en Algérie et partout dans le monde, des partitions manuscrites, toues ces archives m’ont permit d’être au plus proche de ce grand homme”, précise Paloma.

Pour raconter Ahmed Malek, Paloma va prendre deux angles : ses voyages dans le monde et démontrer que c’était un précurseur de la musique électronique.

“Ahmed Malek sillonnait la planète, le Canada, le Sénégal, l’Europe, il est même resté six mois au Japon. Dans sa valise il rapportait des influences musicales, qu’il mélangeait à sa musique et le résultat était simplement du Ahmed Malek” confie Paloma.

Paloma Colomb
Paloma Colombe, réalisatrice du documentaire Ahmed Malek.

Le second acte souligne son coté précurseur. Paloma explique qu’Ahmed Malek travaillait sur le clavier Atari qui permettait de composer de la musique. Ahmed Malek était le premier à l’utiliser en Algérie et au Maghreb. Il se servait également de la technique “MAO” musique assistée par ordinateur, détaille Paloma.

“Son ami et confrère Mohamed Guechoud nous montre à quel point Ahmed était visionnaire et en avance sur son temps. Il conserve chez lui encore ces machines qu’ils utilisaient à l’époque, témoin du génie de Ahmed Malek”.

Ces gens qui l’ont connu, s’accordent à dire que la musique l’habitait. Il écoutait et composait à longueur de journée. Sa fille Hénia estime que la musique de son père est reconnaissable par  son style mais elle n’a pas de genre, car il s’imprégnait de différentes influences mais composait ce qu’il ressentait.

“Dans une même chanson, on pouvait avoir un coté très mélancolique, après avoir une espèce de percussion, qui vient et ça devient festif” témoigne Hénia dans le film.

Paloma est une inconditionnelle de Ahmed Malek, dans son documentaire elle lui rend un fervent hommage. Grâce à son documentaire ”كوكب مالك” une sommité de la musique algérienne revient sous les projecteurs. 

Cette jeune réalisatrice rend aussi hommage à Alger à travers de belles images de la capitale pour célébrer la beauté du pays de sa mère.