MAROC
18/05/2018 14h:12 CET

Koweït: Zain s'attaque aux crises du monde arabe dans sa dernière publicité pour le ramadan (VIDÉO)

Entre message de paix et propagande politique, la vidéo divise.

PUBLICITE - A l’occasion du ramadan, l’opérateur de télécommunication koweitien Zain a publié un spot publicitaire devenu viral sur les réseaux sociaux, cumulant près de 2 millions de vues en 24 heures. Acclamée mais aussi critiquée, la vidéo a fait réagir les internautes qui y voient une dénonciation du sort des réfugiés et des pratiques d’Israël et mais aussi une volonté de propagande politique.

Le clip, aux allures de court métrage, met en scène un petit réfugié syrien qui apostrophe les leaders du monde occidental sur les récentes crises qui ont frappé le monde arabe et musulman, ciblant surtout Jérusalem et le récent transfert de l’ambassade américaine.

“Monsieur le président”, chante l’enfant face à un sosie de Donald Trump,” Bon ramadan. Je vous invite à rompre le jeûne avec moi, si vous retrouvez ma maison sous les débris”.

Dans les scènes qui suivent, le garçon, assis à table, explique au sosie de Vladimir Poutine que sa mère tente désespérément de nourrir sa famille à laquelle il manque des membres, probablement morts sous les bombes. La chancelière allemande Angela Merkel apparait ensuite, dépassée par le flot de réfugiés entassés sur des bateaux pneumatiques pour atteindre l’Europe, “la terre des rêves”. La répression des Rohingyas en Birmanie est également montrée, le garçon en avant, suivi par des réfugiés fuyant la mort “pour avoir affiché leur foi”. 

De retour devant Donald Trump, il lui assure que “le ftour aura lieu à Jérusalem, capitale de la Palestine” avant de rendre visite en prison à une jeune fille, très certainement le sosie d’Ahed Tamimi, l’activiste palestinienne de 17 ans récemment condamnée à huit mois de prison par Israël. Il la libère avant de courir tous les deux, main dans la main, vers le Dôme du Rocher dans la ville sainte.

Un message politique évident 

La scène finale de la vidéo montre le garçon en présence d’hommes au nombre de six, comme les monarchies du Golfe, et vêtus de la tenue d’apparat des émirs et monarques de la région. Ensemble, ils avancent vers Jérusalem. Si certains saluent le message de paix derrière cette vidéo, d’autres y voient une propagande évidente. Selon le site d’information Arabi21, cette publicité prend la forme d’un “plaidoyer” pour un appel à l’unité des pays du Golfe, suite à la crise opposant l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis au Qatar. 

D’autre part, un éditorialiste saoudien a dénoncé sur son compte Twitter une campagne qui appuie “les idées des Frères musulmans et des Iraniens” à “des fins de propagande politique”. D’après le site d’information Al Qabas, la publicité aurait même été retirée de l’antenne sur toutes les chaînes du groupe saoudien MBC, de quoi mettre le feu aux poudres dans les relations entre l’Arabie saoudite et le Koweït. 

Certains ont d’ailleurs pointé le rôle de Zain qui “politise le ramadan” alors qu’elle est une compagnie privée, questionnant ainsi le rôle qu’elle s’attribue dans la politique et la religion. 

“C’est la seconde fois que Zain a, à tort, politisé le ramadan. Dégoûtant.” 

“Avis sur la publicité du ramadan de Zain: immonde, insignifiante, dénigrante, coup de publicité de mauvaise qualité, qui êtes-vous? restez à votre place.”

Le clip a toutefois plu à la reine Rania de Jordanie qui a salué l’initiative de la vidéo dans un tweet. 

 “Nous ferions mieux d’écouter les voix des enfants” 

En 2017, toujours à l’occasion du ramadan, l’opérateur avait publié une vidéo polémique qui suivait, pas à pas, le parcours d’un kamikaze sur le point de se faire exploser. Le but du clip était, pour l’opérateur, de dénoncer le terrorisme et le radicalisme religieux. Un message qui n’a pas été du goût de tous et qui avait déchaîné les passions dans le monde arabe durant le mois sacré.