ALGÉRIE
11/12/2015 01h:11 CET | Actualisé 11/12/2015 01h:26 CET

Ja l'Ma : à Khenchela, un château d'eau s'effondre, la ville se noie dans la boue (PHOTOS)

A Khenchela, "l'eau est arrivée" jeudi "partout" mais pas de la manière souhaitée par les habitants qui ont connu des moments de grandes frayeurs. L'effondrement d'un château d'eau situé sur le mont Chabor, à l'ouest de la ville, a entrainé un déferlement d'eau boueuse mêlée à des déchets sur plusieurs quartiers de la ville.

Le château d'eau est d'une capacité de 5000 m3, selon plusieurs journaux alors que l'agence Algérie Presse Service (APS) parle de "2500 m3".

Le directeur des ressources en eau, Mohamed Boudjeltian cité par l'agence de presse a indiqué qu'un des murs du château d'eau s'est écroulé pour des raisons ‘‘non encore connues’’. Le journal El Khabar affirme pour sa part que les travailleurs avaient déjà lancé des alertes au sujet des fissures dans les murs du château d'eau, laissant entendre que les mesures de précaution n’ont pas été prises.

Selon le journal, 25 habitants et 20 élèves qui se trouvaient près du lieu de "l'explosion du mur" peuvent être considérés comme ayant "miraculeusement échappé à la mort."

Le journal indique par ailleurs que 30 quartiers vont se retrouver privés d'eau. Mais, le directeur des ressources en eau a assuré à l'APS que l’effondrement de ce château d’eau ‘‘n’affectera par beaucoup’’ l’approvisionnement de la ville en eau potable.

Des opérations de nettoiement ont été engagées avec la mise à contribution des services de la wilaya, de la protection civile, de l’office national d’assainissement (ONA) et la direction des travaux publics.

Quatre (4) unités de la protection civile ont notamment été mobilisées à travers les quartiers touchés, dont ceux des ‘‘40 logements’’, des ‘‘120 logements’’ et le centre-ville, pour pomper les eaux, y compris dans des domiciles, a indiqué le chargé de la communication à la direction de la protection civile.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.