TUNISIE
21/05/2019 12h:52 CET | Actualisé 21/05/2019 13h:04 CET

"Khallina n3ichou", le clip de Swagg Man suite aux accusations portées à son encontre

Découvrez la vidéo en bas de l'article

Il se fait appeler Swagg Man. Car le “Swag”, ça le connait, “you know!”. Il s’appellerait “Iteb Zaibet” en vrai, mais on l’appelle aussi “Rayan Sanches”, qui serait son nom biologique. Il est Tunisien, Brésilien, Français et naturalisé Américain.

Tatoué de la tête aux pieds, le logo Vuitton sur le crâne, ses bijoux en or et en diamonds parlent de sa fortune. Une fortune qu’il dit aisément avoir fait de trafic de drogues.

Maitre du buzz sur Internet, depuis 2009, il ne cesse de faire parler de lui dans les chaines françaises. Invité sur les plateaux de télé tunisiens, toujours aussi “posey”, on fait peser ses bijoux pour les évaluer et rien que ce qu’il portait sur lui ce jour-là valerait des milliards.

Sauf qu’en Tunisie, Swagg Man fait l’objet d’une enquête pour avoir transféré de l’argent de Suisse. Il s’agit d’une somme de 17 millions de dinars tunisiens.

Il est accusé de blanchiment d’argent et il est interdit de voyage.

A ce sujet, il écrit sur sa page Facebook : “C’est une procédure qui est tout à fait normal n’oubliez pas que c’est la Tunisie ! la Tunisie lutte contre le blanchiment d’argent est contre le terrorisme, j’accepte bien sur cette interdiction”.

“Je reste positif car ce n’est pas la première fois que je suis accusé de blanchiment d’argent suite à de nombreux versements faramineux de plusieurs millions de dollars sur mes comptes bancaires. Cordialement 🇹🇳. « OF COURSE »”, continue-t-il.

Visiblement inspiré ces derniers temps, Swagg Mann sort un nouveau clip “Khallina n3ichou” (laisse-nous vivre), où il dénonce les accusations de blanchiment d’argent à son encontre.