MAROC
10/07/2019 17h:51 CET

Kery James dévoile la date de sortie de "Banlieusards" sur Netflix

Le rappeur a profité du clip de "À qui la faute", en duo avec Orelsan.

MUSIQUE - Kery James et Orelsan viennent de dévoiler ce mercredi 10 juillet le clip du morceau “À qui la faute”, réalisé par Leïla Sy. Surtout, au passage, le rappeur à qui l’on doit notamment le morceau “À l’ombre du show business”, en duo avec Charles Aznavour, y dévoile des extraits de son film “Banlieusards”, attendu sur Netflix.

Alors que jusqu’à maintenant la date de sortie était inconnue, Kery Jamesrévèle que le long-métrage, dont le titre fait référence à un morceau éponyme sorti en 2008, sera disponible sur la plateforme le 10 octobre prochain. Et ce n’est pas tout, il profite également de son clip avec Orelsan pour dévoiler des images inédites du film.

Un parallèle qui fait particulièrement sens avec les premières paroles du morceau dans lesquelles Kery James déclare: “Je voulais faire un film, je l’ai fait. Je n’ai pas attendu Canal +, je n’ai pas attendu le CNC”. Il ne faut d’ailleurs que quelques secondes pour que les premières images de “Banlieusards” apparaissent à l’écran.

Comme le relaie Allociné, le scénario met en scène trois frères: “Soulaymaan, élève avocat à Paris, réussit brillamment ses études. Son chemin croise celui de Lisa face à laquelle il débat sur la responsabilité de l’État dans la situation actuelle des banlieues lors de la finale d’un célèbre concours d’éloquence. Demba, l’aîné, vit aux rythmes du trafic et de la rue. Leur petit frère Noumouké, 15 ans, cherche encore sa voie, et doit choisir auquel de ses deux grands frères il veut ressembler. Une bagarre, un coup de feu, un drame”.

 

Le clip de près de six minutes de Leila Sy, a été tourné dans la cité du Bois-l’Abbé du Val-de-Marne. C’est également là où a été réalisée une bonne partie du film. “Cette cité, elle a moins bougé qu’ailleurs, elle est restée telle qu’elle. C’est ce qui nous intéressait. Ici ça me plaît, on a tous les décors dont on a besoin. C’est la cité telle que je la connais, tout le monde se connaît, il y a de la solidarité entre les gens.”, expliquait d’ailleurs Kery James en mai dernier au Parisien

Cet article a été initialement publié par Le HuffPost France.