MAROC
08/05/2019 19h:01 CET | Actualisé 08/05/2019 19h:01 CET

Jidar 2019: Les nouvelles fresques XXL qui vont parer la capitale en (impressionnantes) images

Une 5e édition placée sous le thème de "l'enfance".

DR

JIDAR - Cette année encore, les artistes conviés au Festival Jidar ont repeint les murs de la capitales. Devenu un rendez-vous incontournable pour les fans de street art au Maroc, cette 5e édition a vu l’apparition de 11 nouvelles fresques réalisées par des artistes venus du Maroc, du Canada, du Royaume-Uni, d’Argentine... 

Parmi les street artistes présents cette année, on retrouve les Marocains Dynam, Machima et Morran, les Français 3ttmaN et Yann Chatelin, l’Espagnol Gr170, la Belge Caratoes, le Britannique Phlegm, le Néerlandais Does, la Canadienne Danae et enfin l’Argentin Hyuro.

Des artistes aux genres et univers plus différents les uns que les autres, passant du réalisme de Hyuro, à l’univers “fantasmagorique” de Danaé, au mélange dessin et calligraphie de Yann Chatelin.

Une 5e édition placée sous le thème de l’enfance. Un sujet que l’on retrouve sur plusieurs des oeuvres, explique Jidar, comme notamment celle du Marocain Dynam, avec la présence de son “nounours signature”. L’artiste canadienne Danaé a, elle, invité des enfants à contribuer à sa fresque murale. Autre Marocain de cette édition, Machima a lui voulu mettre en avant avec sa fresque “le sacrifice maternel”.

Une semaine “colorée et ensoleillée”, explique le festival, mais également “studieuse” avec l’organisation de trois master-class menées par Yann Chatelin, Machima et Aicha El Beloui. Cette dernière a également donné un atelier de dessin autour de la perception de l’espace et de l’espace public dont ont pu bénéficier les étudiants de l’Ecole Nationale d’Architecture qui a abrité tous
ces évènements. 

Le Festival donne à nouveau rendez-vous l’année prochaine aux street-artistes et aux amateurs du genre. Tant qu’il y aura encore des murs à peindre dans la capitale...