LES BLOGS
15/05/2018 13h:00 CET | Actualisé 15/05/2018 13h:00 CET

Je suis allée voir pour vous … Nidhal Saadi, à la conquête du public lillois

Adulé et remarqué pour son rôle dans la série Awled Moufida, c’est dans un tout autre registre que l’on retrouve Nidhal Saadi

Facebook/Nidhal Saadi

Lille, le 9 Mai 2018, 20h. 

Bien qu’annoncé à seulement quelques semaines de la date prévue, le spectacle de Nidhal Saadi à Lille est pourtant arrivé en tête des réservations! Une salle archi comble, un public impatient, le ton est donné. L’humoriste tunisien n’a plus qu’à assurer pour garantir une soirée à la hauteur de nos attentes.

Adulé et remarqué pour son rôle dans la série Awled Moufida, c’est dans un tout autre registre que l’on retrouve Nidhal Saadi, ôtant sa casquette d’acteur pour celle d’humoriste. Un défi audacieux auquel il se prête volontiers, compte tenu de l’engouement qu’a suscité la série ramadanesque en Tunisie. Et pour cause, il fait volontiers un aparté sur la notoriété que lui a procuré le rôle de Bayrem dans la série de Sami Fehri. Il soulève ainsi les anecdotes qui s’en sont suivies, les faux profils Facebook à son nom, les réactions dans les rues tunisiennes, suscitant la joie du public lillois, heureux de retrouver un air de Bayrem ce soir-là.

De son arrivée en France en provenance de Tunisie à aujourd’hui, il nous retrace son parcours sans confession, avec parcimonie et détails croustillants. Au rythme des applaudissements et des rires aux éclats, Nidhal Saadi excelle et met de côté doucement mais surement son apparat d’acteur au profit de celui d’humoriste. Rapidement remarqué pour ses passages réussis dans l’émission de Laurent Ruquier “On ne demande qu’à en rire”, il poursuit sa conquête du public, lillois cette fois-ci, avec assurance et détermination.

Le titre de son one-man-show, “Diplomatiquement Incorrect”, n’est d’ailleurs pas choisi au hasard. De son arrivée en France à l’âge de 10 ans à nos jours, il évoque sporadiquement les situations auxquelles il a été confronté, prenant rapidement des allures d’autobiographie. Arrivé à Paris avec une immunité diplomatique, il n’en a eu connaissance que le jour où il ne la possédait plus, sa vie s’éloignant alors de ce qui est “correct”.

Pari réussi, le public est conquis, l’universalité des anecdotes évoquées par Nidhal Saadi imprègne incontestablement le public tunisien présent en nombre dans la salle mais également le public français, bien que minoritaire ce soir-là. Evoquant entre autres la révolution française, sa jeunesse en France ou encore les entretiens à pôle emploi, il parvient avec brio à faire rire l’auditoire, tant tunisien que français.

Mettant l’accent sur les contrastes de la vie en France, il dézingue les clichés du “french dream” dont sont friands les “blédards” selon lui, ce qui enthousiasme le public. Les sujets évoqués sont en effet familiers. Cette proximité des anecdotes employées est utilisée à bon escient par Nidhal Saadi et constitue incontestablement un moteur à la réussite de ce spectacle.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.