TUNISIE
31/08/2018 14h:10 CET | Actualisé 31/08/2018 14h:11 CET

"Personne n'a d'immunité": Youssef Chahed s'exprime sur le limogeage de plusieurs responsables au ministère de l'Énergie et des mines

“Ma décision a été prise après avoir suivi et étudié le dossier de corruption sévissant dans le secteur de l’énergie et des mines"

Dans une déclaration accordée à la presse, vendredi, le chef du gouvernement Youssef Chahed a annoncé que la présidence du gouvernement “ne veux causer de tort, ni accuser personne” suite au limogeage de plusieurs responsables du secteur de l’énergie et des mines dont le ministre Khaled Kaddour suite à des soupçons de corruption, ajoutant que la justice fera son travail.

“Il n’y a pas de lignes rouges en matière de lutte contre la corruption. Personne n’a d’immunité. Nous voulons un État de droit basé sur la transparence” a-t-il affirmé.

“Ma décision a été prise après avoir suivi et étudié le dossier de corruption sévissant dans le secteur de l’énergie et des mines et après avoir consulté le rapport de l’Instance de contrôle général des services publics” a-t-il expliqué avant d’ajouter: “Il s’agit de dossiers dangereux, sur lesquels il ne faut pas se taire”.

Rassurant les investisseurs, Youssef Chahed indique que “le chemin que nous avons pris s’inscrit dans le cadre de la transparence dans le secteur. Pousser à plus d’investissements, ne veut pas dire spoliation des richesses du peuple tunisien”.

La présidence du gouvernement a annoncé,vendredi, dans un communiqué, le limogeage par le chef du gouvernement Youssef Chahed, de plusieurs responsables liés au secteur des énergies, des mines et des énergies renouvelables en Tunisie.

Parmi les principales personnes démises de leurs fonctions, l’on retrouve le ministre de l’Énergie et des mines et des énergies renouvelables Khaled Kaddour, le secrétaire d’État aux mines Hachem Hmidi, le directeur général des carburants et le directeur général des affaires juridiques au sein du ministère ainsi que le P-DG de l’ETAP Moncef Matoussi.

Par ailleurs,Youssef Chahed a décidé de rattacher le ministère de l’Énergie, des mines et des énergies renouvelables à celui de l’Industrie et des Petites et Moyennes Entreprises et de créer une commission d’experts rattachée à la présidence du gouvernement afin de restructurer le ministère et revoir la gouvernance du secteur des énergies et des mines.

Enfin, une enquête approfondie au niveau du ministère sera menée par l’Instance de contrôle général des services publics (ICGSP) et l’Instance de contrôle général des finances.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.