MAROC
20/04/2018 10h:27 CET

Jazzablanca: Tom Odell se déchaîne sur scène... et dans le public

Un concert débordant d'énergie.

Jazzablanca 2018 Sife Elamine

CONCERT - Tom Odell ne fait pas dans la retenue pour ses concerts, et l’a prouvé mercredi 18 avril, sur la scène de l’hippodrome Casa-Anfa, à l’occasion du festival Jazzablanca. Le chanteur a offert un spectacle plein d’émotions et une prestation généreuse que les spectateurs ont salué par leur cris enthousiastes et leurs applaudissements.

“J’ai sauté de joie quand j’ai su que Tom Odell allait faire un concert au Maroc”, raconte, Wiam, 26 ans, au HuffPost Maroc à la sortie du concert.  “Je savais que ça allait être bon, mais je n’aurais jamais cru que ce serait aussi grandiose!”, dit-elle le sourire aux lèvres.

Jazzablanca 2018 Sife Elamine

Les fans de l’artiste n’étaient pas les seuls à avoir des étoiles plein les yeux à la sortie du concert. Odell a également su conquérir d’autres festivaliers venus passer du bon temps. “C’est officiel, je suis fan”, nous confie Ali, 17 ans. “J’étais juste venu accompagner mes amis, et je ne connaissais pas du tout Tom Odell avant. Mais après ce concert, je suis resté sans voix… littéralement, j’ai trop crié”, plaisante-t-il.

Les premières notes de “Sparrow” ont marqué le début du concert, dans une salle rapidement comble. Tom Odell poursuit avec “I know”,  tiré de son tout premier album “Long Way Down”. Sur un rythme plus rock que la première chanson de ce concert, le chanteur s’est déchaîné sur scène, renversant sa banquette de piano pour jouer debout jusqu’au bout de sa chanson. 

La révélation 2014 des Brit Awards a enchaîné les titres et, de chanson en chanson, semblait gagner en énergie. Accompagné de ses talentueux musiciens, Tom Odell a également interprété “Growing old together”, “Heal” tiré de son dernier album, “Entertainment”, sur lequel il s’est permis quelques pas de danse, ou encore “Here I am”, où il grimpera sur son piano sous l’ovation de spectateurs conquis. 

Jazzablanca 2018 Sife Elamine

Électrisé, le public aura encore quelques surprises. Alors qu’il chante “Hold me”, Tom Odell descend de la scène et rejoint les premiers rangs, rapidement pris d’assaut par ses fans qui se sont rués vers lui pour prolonger en images les souvenir de cette soirée. 

Alors que la fin du show approchait, les lumières se sont éteintes. Quelques notes de “La lettre à Elise” se sont élevées dans la salle plongée dans le noir. Tom, pianiste depuis ses 12 ans, est alors passé subtilement du chef-d’oeuvre de Beethoven, à son hit de 2012 “Another Love” qui a propulsé sa carrière musicale. Les cris du public ont alors retenti et plus personne n’a pu rester sagement assis. Reste à savoir si après ce premier show au Maroc, Tom Odell retrouvera son public dans ce pays qu’il dit vouloir découvrir davantage.