MAROC
30/03/2016 09h:03 CET

La Bronze, Golden Hands et Malca à Jazzablanca

Golden Hands, La Bronze et Malca à Jazzablanca

MUSIQUE - De la fusion gnawa-jazz au rock des seventies en passant par la pop old school, la programmation du festival Jazzablanca est décidément très éclectique.

A côté des gros noms internationaux déjà annoncés comme Macy Gray, Richard Bona, Hindi Zahra, Melody Gardot, Goran Bregovic et Jamie Cullum, qui se produiront du 16 au 21 avril sur la scène Anfa de l'hippodrome de Casablanca, d'autres artistes feront "swinguer" la ville blanche au Live Club du festival.

Dédiée aux talents marocains, cette scène proposera des concerts en after. En ouverture, le Live Club accueillera Nadia Essadiqi, l’artiste pop maroco-québécoise plus connue sous le nom de La Bronze qui a fait sensation l'année dernière pour sa reprise en darija du tube "Formidable" de Stromae, annonce l'organisation dans un communiqué.

Se succèderont ensuite Midnight Train, quintet marocain au répertoire jazz, soul, et rythm’n'blues mené par Adil Kaghat, Dar Jazz, autre quintet au rythme afro-jazz teinté d’inspirations gnawa, le groupe oriental jazz Funky Touch, porté par la voix envoûtante de Faty.S, Malca, prodige de l’électro pop casaouie, qui se produira pour la deuxième année consécutive au festival. Et enfin Golden Hands, groupe mythique de la fin des années 70 qui signe son grand retour sur scène.

Des animations dans la ville

Une fanfare jazz marocaine, créée pour l'occasion, se produira à l'extérieur du festival et permettra la rencontre inédite entre des musiciens de Dakka, fusion berbère-jazz portée par le batteur Jauk El Maleh, et les artistes circassiens et marionnettes géantes du Théâtre Nomade. La fanfare se produira sur la corniche Ain Diab, devant le siège de la BMCI et sur la place des Nations Unies.

Au niveau du lounge Cas’Art du Sofitel Casablanca Tour Blanche, les groupes de Alae Zouiten, Noa Lur et Salomea Project offriront des concerts tout au long du festival. Des ateliers de musique pour enfants seront animés au Studio des Arts Vivants et donneront lieu à un concert sur la Scène Anfa le mercredi 20 avril.

Enfin, pour les musiciens confirmés, les masterclass gratuites de Jazzablanca, initiées l'année dernière avec le luthiste tunisien Anouar Brahem, reprendront cette année avec le bassiste Richard Bona le 16 avril au Studio Hiba.

LIRE AUSSI:

Galerie photo La programmation Jazzablanca 2015 Voyez les images