MAGHREB
10/03/2014 14h:55 CET

Tunisie: Jamel Zenkri à la tête de l'Agence Technique des Télécommunications

Shutterstock / Brian A Jackson
Tunisie: Jamel Zenkri à la tête de l'Agence Technique des Télécommunications

Le ministère de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche scientifique et des Technologies de l'information et de la Communication a annoncé ce lundi sur son site web, la nomination de Jamel Zenkri à la tête l'Agence Technique des Télécommunications (ATT).

"Jamel Zenkri était un ingénieur général au Centre d'Etudes et de Recherche des Télécommunications (CERT) et ancien membre du conseil d’administration de l’Agence Tunisienne d’Internet (ATI)" rapporte le site THD. Il a été nommé en 2009, rapporteur général de l’Instance Nationale des Télécommunications (INT), un organisme public chargé de réguler le secteur des télécommunications.

La création de l’Agence technique des télécommunications (ATT) par le décret n°2013-4506 du 6 novembre 2013 avait suscité une vive polémique. Des juristes ont remis en cause sa légalité, alors que des activistes ont dénoncé une agence de "surveillance" du Net. Le ministère des TIC a pour sa part, défendu une "agence qui vient confirmer la conviction de la nécessité de protéger le cyberespace national (espace immatériel ou virtuel national) des crimes en parallèle avec la protection de l'espace réel et matériel du pays", affirmant que les données personnelles seront "protégées".

Le 10 janvier 2014, un recours contre le décret relatif à la création de l’ATT pour excès de pouvoir (REP) a été déposé auprès de la présidence du gouvernement par l’avocat Kaïs Berrjab,. “Je l’ai fait en tant que citoyen, pour rétablir le respect de la légalité” avait-t-il déclaré au HuffPost Maghreb. L’avocat espère l’annulation du décret, qu’il estime “illégal” et “inconstitutionnel”.

LIRE AUSSI:

Recours préalable contre le décret portant sur la création de l'Agence Technique de Télécommunication (ATT)

Tunisie: La légalité de la création de l'Agence technique des télécommunications en question

Création de l'ATT: "Lutter contre la cybercriminalité" pour le ministère des TIC... "Espionner les citoyens" pour le parti Pirate

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.