MAROC
29/07/2018 12h:53 CET | Actualisé 29/07/2018 13h:00 CET

Jamel Debbouze révèle avoir refusé d'entrer au gouvernement

Il n'est pas rarissime pour un président français de nommer des personnalités publiques au gouvernement.

Zoubeir Souissi / Reuters

POLITIQUE - Jamel Debbouze secrétaire d’État chargé des personnes âgés, des anciens combattants ou du développement durable? Dans les colonnes du Journal du Dimanche, l’humoriste révèle qu’il a refusé d’entrer dans un gouvernement. Lequel? Mystère.

“Si je vous en dis plus, on ne retiendra que ça!”, lance-t-il sans dévoiler plus de détails sur la nature du poste qui lui a été proposé, ni sur le président de la République de l’époque. Pour sa part, Jamel Debbouze estime avec humour qu’il fait “le boulot des ministères de la Culture, de la Jeunesse et du Travail” notamment à travers le Jamel Comedy Club et ses engagements associatifs.

On sait toutefois que si l’humoriste n’a pas toujours entretenu de superbes relations avec Nicolas Sarkozy, il était relativement proche de François Hollande et du Parti socialiste en général. Quant à Emmanuel Macron, Jamel Debbouze le trouvait “charmant” en novembre 2017 souhaitant “qu’il réussisse.”

Il n’est pas rarissime qu’un président de la République fasse appel à une personnalité publique engagée ou non sur le terrain politique pour conduire une action en particulier. Souvent dans le domaine de la Culture, des sports ou du développement durable. Le président de la République actuel a par exemple confié un large ministère de l’Écologie à Nicolas Hulot, figure de la lutte pour l’environnement, ancien candidat EELV et ancien présentateur télé ou le portefeuille des Sports à l’ancienne escrimeuse Laura Flessel.

Nicolas Sarkozy avait pour sa part confié des responsabilités au champion de judo David Douillet, à la personnalité du monde de la Culture Frédéric Mitterrand, neveu de François. Mais également à l’actuel dirigeant de la Fédération Française de Rugby Bernard Laporte ou encore l’ancienne navigatrice Maud Fontenoy.

Cet article a été initialement publié par Le HuffPost France.