MAROC
30/05/2016 10h:39 CET | Actualisé 30/05/2016 10h:40 CET

Pour Jamel Debbouze, Karim Benzema et Hatem Ben Arfa "payent la situation sociale de la France"

AFP
Pour Jamel Debbouze, Benzema et Ben Arfa

FOOTBALL - L'humoriste Jamel Debbouze, à l'instar d'Eric Cantona, a son explication concernant la non sélection de Karim Benzema, et la sélection en tant que réserviste d'Hatem Ben Arfa, pour l'Euro 2016.

Dans une interview accordée à France football et publiée ce lundi 30 mai, le comédien regrette que "deux convives manquent à l'appel". "Le sélectionneur a certainement ses raisons. Mais je n’aurais pas fait comme ça pour Benzema et Ben Arfa. Pour plein de raisons", explique Jamel Debbouze, contestant le choix de Didier Deschamps.

"On 'leur' en voudra toujours d’être ce qu’ils sont"

"Benzema est l’un des meilleurs attaquants du monde. Ben Arfa, lui, est le meilleur joueur français de la saison en Ligue 1, c’est incontestable tout le monde l’a vu", détaille-t-il, regrettant "n’avoir aucun de 'nos' représentants en équipe de France". Pour l'humoriste originaire de Trappes, le sélectionneur a manqué l'occasion d’apaiser les esprits dans les quartiers sensibles.

Et Jamel Debbouze d'exprimer le fond de sa pensée: "tant qu’on ne permet pas aux quartiers d’évoluer et qu’on en fera pas des Sillicon Valley, qu'on ne leur permettra pas de s’épanouir humainement, socialement et économiquement, on 'leur' en voudra toujours d’être ce qu’ils sont. Karim Benzema, et par extension Hatem Ben Arfa, payent la situation sociale de la France d’aujourd’hui".

Cette sortie intervient alors que Didier Deschamps a été accusé de racisme par Eric Cantona, contre lequel le sélectionneur a d'ailleurs porté plainte. Toutefois moins virulents que ceux de l'ancien footballeur, les propos de Jamel Debbouze viennent relancer la polémique.

LIRE AUSSI: