MAGHREB
12/02/2014 09h:54 CET | Actualisé 13/02/2014 04h:14 CET

Des internautes se mobilisent pour soutenir une skieuse libanaise, critiquée pour ses photos seins nus

Twitter/Mike Oz

La skieuse libanaise Jackie Chamoun ne s’attendait probablement pas à autant d’intérêt pendant ces Jeux Olympiques de Sotchi, son nom ayant soudainement envahi les réseaux sociaux et les médias lundi.

Mais plus que ces performances sportives, c’est surtout ses photos seins nus qui ont attiré l’attention et qui la placent aujourd’hui au cœur d’une polémique.

Objet du débat? La vidéo d’une ancienne séance photos pour un calendrier, dans laquelle la jeune femme pose à moitié nue.

Face à l’avalanche de réactions qui ont suivi la publication de cette vidéo sur Youtube, l’athlète s’est excusée sur sa page Facebook, admettant que "le Liban est un pays conservateur et (que) ceci n’est pas une image qui reflète notre culture."

Elle ajoute: "Maintenant que je suis aux Jeux Olympiques, ces photos que je n’avais jamais vu avant sont partagées. C’est triste. Tout ce que je demande à tous ceux qui les ont vues, c’est d’arrêter de les partager, cela m’aiderait vraiment à me concentrer sur ce qui compte le plus maintenant : mes entraînements et la compétition."

"A poil pour Jackie"… et les autres

Le ministre sortant de la Jeunesse et des Sports, Fayçal Karamé, a néanmoins demandé mardi au Comité olympique libanais de mener une enquête rapide sur ces photos et vidéos circulant sur les réseaux sociaux pour "protéger la réputation du Liban et sa participation aux jeux olympiques".

Si certains sont du même avis que lui, d’autres ont décidé de se mobiliser pour soutenir Jackie Chamoun… en posant nus!

Le hashtag #StripForJackie ("A poil pour Jackie") a en effet vu le jour sur le Net, et une page Facebook appelée "I Am Not Naked" ("Je ne suis pas nu(e)") vient d’être créée pour faire remarquer que "des femmes sont battues ou tuées, d’autres sont violées, et les médias prêtent leur attention à une belle femme talentueuse et sûre d’elle qui représente son pays aux Jeux Olympiques." (Voir le diaporama à la fin de l'article)

Une pétition appelant le gouvernement libanais à abandonner son enquête a par ailleurs été lancée sur Avaaz.

Celle-ci dénonce le fait que ce même gouvernement "pense que le corps des femmes appartient au domaine public, pourtant il ne fait rien pour les protéger".

C’est aussi l’occasion d’appeler à agir contre les violences faites aux femmes au Liban, cette pétition rappelant que "seulement la semaine dernière, une professeur est morte sous les coups de son mari, sous les yeux de ses deux enfants!"

Les seins ou les bombes?

Beaucoup ont également rapproché cette affaire de la situation politique et sécuritaire du pays, en proie depuis plusieurs mois à des attentats liés au conflit syrien.

"Je préfère soutenir la nudité que de me faire tuer dans un attentat à la bombe", "Depuis quand les seins représentent un plus grand danger à la réputation du pays que les bombes et les groupes terroristes?" ou "Dites non aux bombes plutôt qu'aux seins", peut-on par exemple lire sur Twitter.

Photo: Twitter/Rawad Hajj

Dans un blog, Anthony Elghossain fait aussi remarquer que la réputation du pays (pour laquelle le gouvernement semble tant s'inquiéter) "se porterait beaucoup mieux sans les cartels, les attentats à la bombe, les meurtres, les kidnappings, la circulation de flingues, le trafic de drogue, la corruption, les routes mal entretenues, le manque d’électricité, une distribution d’eau qui laisse à désirer, et une qualité de hummus en déclin."

Le tumblr "Little Karami Investigates" ("Le petit Karami mène l'enquête"), se moque quant à lui de la situation en imaginant des échanges par sms entre le président du Comité Olympique et le ministre sortant Fayçal Karamé.

Photo: littlekarami.tumblr.com

Le chef de la délégation olympique libanaise, Fadi Kairouz, a indiqué que le comité olympique libanais allait se réunir pour prendre une décision quant à l'avenir de Jackie Chamoun dans ces JO.

A remarquer que le slogan choisi par la Russie cette année résume bien, finalement, l’affaire Jackie: "Hot. Cool. Yours" ("Chaud. Froid. Pour vous.")!

LIRE AUSSI: #LifeOfAMuslimFeminist, le hashtag des féministes musulmanes

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.