TUNISIE
06/11/2018 18h:07 CET | Actualisé 06/11/2018 18h:07 CET

Iyed Dahmani: "Youssef Chahed a exercé ses prérogatives conférées par la Constitution"

Le porte-parole du gouvernement Chahed répond aux critiques à la suite du remaniement ministériel.

Le remaniement ministériel annoncé ce lundi 5 novembre par le chef du Gouvernement, Youssef Chahed, a soulevé plusieurs polémiques, du choix des ministres, jusqu’à la tenue du remaniement lui même.

Les déclarations en opposition à ce remaniement se sont enchainées au lendemain de l’annonce de Chahed contestant la légitimité du remaniement.

Voulant mettre les choses au clair, le porte-parole du Gouvernement Chahed, Iyed Dahmani, est intervenu sur les ondes de Mosaïque Fm pour répondre à la polémique.

Pour lui, Youssef Chahed n’a fait qu’exercer les prérogatives qui lui sont garanties par la Constitution. En effet, d’après l’article 89, les membres du gouvernement à savoir les ministres et les secrétaires d’État sont désignés par le chef du gouvernement. Seuls les ministres des Affaires étrangères et de la Défense doivent émaner d’une consultation auprès du chef de l’État. “La constitution est claire”, martèle-t-il en précisant que ce remaniement a été fait dans les règles de l’art, contrairement aux accusations relatives au non respect de la démarche protocolaire d’usage.

Même si ce remaniement constitue la pomme de discorde entre Béji Caïd Essebsi et Youssef Chahed, cette décision ne représente en aucun cas un manque de respect ou une atteinte au pouvoir du président de la République, selon ses dires.

Selon Dahmani, Youssef Chahed a exercé ses prérogatives telles que conférées par la Constitution. “Dans les remaniements ministériels précédents, il y a eu consultation avec le président de la République car il y avait un consensus entre la présidence de la République et la présidence du gouvernement. Or, aujourd’hui ce n’est pas le cas” a-t-il fait savoir en confirmant à demi-mots la tension et le désaccord entre les deux têtes de l’exécutif. 

Concernant la mainmise d’Ennahdha sur la composition du nouveau gouvernement, Iyed Dahmani a tenu à préciser que contrairement aux apparences, le plus grand bénéficiaire du remaniement est Machrou’ Tounes. “Les ministres de Nidaa ont, quant à eux, conservé leurs portefeuilles ministériels” ajoute-t-il.  

Le porte-parole du gouvernement a fait savoir que le mouvement Ennahdha est considéré comme étant un concurrent politique qui fait partie de l’échiquier politique en Tunisie. “Nous avons gardé la même démarche politique adoptée  par les précédents gouvernements à l’instar de celui de Habib Essid” réplique-t-il. Et d’ajouter “ce n’est pas Youssef Chahed qui a apporté Ennahdha au pouvoir”.  

Il a, d’autre part, critiqué la position de Nidaa Tounes qui se dit avoir été lésé par le changement de la composition gouvernementale et reproche au chef du gouvernement de ne pas avoir fait partie du cercle des pourparlers pour la remodeler. “Nidaa Tounes avait pourtant affirmé à plusieurs reprises qu’il n’était pas concerné par le remaniement. Il faut un minimum de cohérence” souligne-t-il. 

En réponse aux accusations portant sur le fait que ce remaniement a été précipité, Iyed Dahmani a rappelé que cette question a été évoquée depuis des mois. “Au contraire, ce remaniement a été tant attendu”, estime-t-il.

Le chef du gouvernement a opéré, lundi, un vaste remaniement ministériel touchant plusieurs ministères parmi lesquels la Justice, le Tourisme, le Transport ou encore la Santé.

Mais c’est surtout dans la forme, que l’annonce du remaniement a fait jaser. En effet, la présidence de la République, via sa porte-parole Saida Garrache a affirmé que Béji Caid Essebsi n’était pas d’accord avec la démarche suivie par le chef du gouvernement dans son remaniement, regrettant le fait de ne pas avoir été consulté par Youssef Chahed mais simplement informé, rendant la tension encore plus palpable entre les deux têtes de l’exécutif.

 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.