ALGÉRIE
11/08/2019 09h:25 CET

Israël réprime les Palestiniens sur l'esplanade des Mosquées

AHMAD GHARABLI via Getty Images

Des heurts ont éclaté ce dimanche entre policiers israéliens et fidèles palestiniens sur l’esplanade des mosquées à Jérusalem, au premier jour de l’Aïd al-Adha, selon un journaliste de l’AFP sur place.

La police de l’occupant a chargé à plusieurs reprises les fidèles ce matin alors qu’ils accomplissaient la prière de l’aïd, rapportent les médias palestiniens. 

 

En raison des tensions, la police israélienne a par ailleurs bloqué l’accès du site aux juifs qui commémorent le même jour une de leur fête religieuse.

 Le Croissant-Rouge palestinien a fait état d’un premier bilan de 14 blessés, avant de préciser que le nombre était appelé à augmenter. Les heurts se poursuivent encore sur l’esplanade où des policiers israéliens chargent pour la troisième fois les sentinelles de Al Aqssa. Des dizaines de jeunes sont mobilisés depuis la nuit dernière pour interdir l’esplanade aux colons qui comptaient y célébrer leur fête.

Appelée Noble sanctuaire par les musulmans, mont du Temple par les juifs, l’esplanade des Mosquées est le troisième lieu saint de l’islam et le site le plus sacré pour les juifs. 

Le site, au coeur du conflit israélo-palestinien, se trouve à Jérusalem-Est, secteur palestinien de la ville occupé depuis 1967 par Israël, qui l’a ensuite annexé sans que cela ne soit reconnu par la communauté internationale.  

 

Les accès du site sont sous le contrôle des forces israéliennes. Mais le site lui-même est administré par le Waqf de Jérusalem, organisme qui gère les biens musulmans et qui, pour des raisons historiques, dépend de la Jordanie. 

Les juifs sont autorisés à venir sur le site pendant des heures précises, mais ne peuvent pas y prier, pour éviter d’attiser les tensions.  

La crainte de voir Israël prendre le contrôle total du site mobilise chroniquement les Palestiniens.