MAROC
27/02/2019 16h:04 CET

Israël: Ikea poursuivi pour avoir effacé les femmes d'un de ses catalogues

La branche israélienne du géant suédois risque un procès à plusieurs millions de dollars.

Uriel Sinai via Getty Images

POLÉMIQUE - Ikea, qui avait délibérément occulté en 2017 la présence de femmes et de filles dans les photos d’un catalogue destiné à la communauté ultra-orthodoxe en Israël, s’était attirée les foudres de la société civile pour “discrimination sexuelle”. Aujourd’hui, l’enseigne d’ameublement est poursuivie en justice, selon la presse israélienne.

Ikea avait publié il y a deux ans un catalogue qui ciblait essentiellement la communauté haredi, des juifs ultra-religieux très présents en Israël et qui rejettent - en partie - la modernité. Deux ans plus tard, la branche israélienne du géant suédois est accusée de “nuire aux femmes”, selon le Centre israélien d’action religieuse (IRAC) à l’origine de la plainte déposée.

Le tribunal du district de Jérusalem a reçu, mardi, une pétition visant à approuver le procès de plusieurs millions de dollars intenté contre Ikea par l’IRAC, qui se présente comme un groupe de défense des libertés de conscience, de foi et de religion en Israël, et Hannah Katsman, une femme juive orthodoxe moderne, révèle Haaretz.

“IKEA Israël poursuivi pour avoir effacé les femme d’un catalogue”

“L’exclusion totale des femmes et des filles du catalogue envoie le message sérieux et difficile que les femmes n’ont aucune valeur et que leur présence pose problème, même dans l’espace de la maison familiale représenté dans le catalogue”, indique la plainte reprise par le quotidien israélien.

“Cette discrimination et cette exclusion ont gravement insulté, énervé et traumatisé ceux qui ont reçu le catalogue (...). Les dommages causés par cette exclusion touchent des cercles bien plus vastes et risquent de nuire au statut des femmes dans la société en général et dans la société ultra-orthodoxe en particulier”, affirment les plaignants.

“Des Meubles, des hommes et des garçons. Mais pas de femmes. En 2017, IKEA publie un catalogue pour les juifs ultra-orthodoxes en Israël. Sans aucune femme. Une juive orthodoxe n’a pas trouvé ça drôle du tout. Elle a poursuivi IKEA pour discrimination.”

Le catalogue, dans lequel ne figuraient que des hommes, mettait en évidence des articles plébiscités par les familles ultra-orthodoxes, qui ont généralement de nombreux enfants, comme des lits superposés et des étagères permettant d’entreposer de larges collections de livres saints.

Sur la couverture de la première brochure d’Ikea, un homme ultra-orthodoxe contemple un livre ouvert à côté d’une étagère remplie de livres en hébreu et d’un grand chandelier en argent. Deux garçons jouent sur le tapis à proximité, et sous l’image, la phrase “conçu spécialement pour vous” est écrite en hébreu, précise le média israélien. 

IKEA

Interrogée par Haaretz, une porte-parole d’Ikea ​​en Suède a souligné que la marque “défend l’égalité des droits”. “Nous constatons que la publication locale d’Ikea Israël n’est pas à la hauteur”, a-t-elle déclaré, soulignant que “le franchisé en Israël prend cela au sérieux” et “veillera à ce que les futures publications soient conformes à ce que notre marque représente”.

Shuky Koblenz, directeur exécutif d’Ikea ​​en Israël, a quant à lui déclaré, dans un communiqué, qu’ils avaient publié en février une brochure “sur mesure” destinée aux ultra-orthodoxes, “dans le but de toucher cette communauté minoritaire en Israël”. “Nous sommes conscients que les gens sont mécontents de cela et que la publication ne correspond pas à ce que Ikea défend et nous nous en excusons”, s’est-il défendu. “Nous veillerons à ce que les futures publications reflètent ce que représente Ikea et respectent en même temps la communauté haredi”.

Ikea, qui compte près de 400 magasins dans 48 pays à travers le monde, compte quatre succursales en Israël et une cinquième en construction.