MAROC
09/06/2018 19h:27 CET

Mondial 2018: L'Iran saisit la FIFA suite au refus de Nike d'équiper les joueurs en chaussures

De manière indirecte, Trump y est pour quelque chose.

Tatyana Makeyeva / Reuters

POLÉMIQUE - Alors qu’elle affrontera le Maroc le 15 juin prochain, au lendemain du coup d’envoi de la Coupe du monde en Russie, l’équipe nationale iranienne se retrouve sans chaussures pour la compétition. L’entraîneur de l’équipe, le portugais Carlos Queiroz, a saisi la FIFA pour régler ce problème gênant dû aux sanctions imposées par l’administration américaine, et qui semblent désormais empiéter également sur le domaine sportif.

“Les joueurs s’habituent à leur équipement de sport et il n’est pas juste de les changer une semaine avant ces matches importants”, s’est indigné le sélectionneur, implorant l’organisme mondial du football de réagir. 

Si les maillots sont fournis par le concurrent allemand Adidas, Nike, qui a jusqu’à récemment toujours équipé les joueurs iraniens, a refusé de fournir l’Iran en chaussures pour le mondial, déclarant s’aligner sur les décisions du gouvernement américain de Donald Trump qui a imposé de nouvelles sanctions contre Téhéran. “Les sanctions signifient qu’en tant que société américaine, nous ne pouvons pas fournir de chaussures aux joueurs de l’équipe nationale iranienne pour le moment”, a écrit le service communication du géant américain du sport, dans une déclaration.

Une décision fermement condamnée par le Conseil national américano-iranien (NIAC), qui a appelé le gouvernement américain à prendre les mesures nécessaires pour régler cette “situation honteuse”. “Les gouvernements qui importent les questions politiques dans les manifestations sportives internationales, y compris l’Iran lui-même lorsqu’il boycotte Israël, sont sujets à une protestation légitime”, a ainsi répliqué Jamal Abdi, vice-président du NIAC via un communiqué.

La “Team Melli”, nom donné à la sélection nationale iranienne, “devra porter une autre marque, tandis que 60% de l’ensemble des joueurs des 32 équipes au Mondial porteront des chaussures Nike”, précise le site local spécialisé Persian football, qui a par ailleurs exprimé sa déception sur son compte Twitter: 

“Nous attendons de meilleures pratiques politiques de la part de Nike et attendons que #Team Melli soit traitée équitablement! Le beau jeu doit rester indépendant de la politique”. 

L’équipe iranienne, déjà arrivée à Moscou, doit pour l’instant composer son équipement sans son traditionnel partenariat qui la liait à Nike.