24/10/2018 14h:18 CET | Actualisé 24/10/2018 14h:18 CET

Investissements: Plus de 57 milliards de dirhams de projets validés en 2018

Au total, 68 projets ont été approuvés par la Commission des investissements.

FADEL SENNA via Getty Images
Un employé de l'usine Renault à Tanger.

ÉCONOMIE - La Commission des investissements a présenté, mardi 23 octobre, son bilan pour le compte de l’année 2018. Pas moins de 68 projets ont été approuvés par l’institution pour un montant global de 57,65 milliards de dirhams. Des investissement qui devraient générer 9.266 emplois directs, selon le ministre de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, Moulay Hafid Elalamy. 

L’industrie absorbe plus du tiers des investissements 

La répartition des investissements par secteur fait ressortir la prédominance du secteur de l’industrie avec 21,55 milliards de dirhams, soit 37% des projets approuvés par la commission, suivi par le secteur des transports et des infrastructures qui s’adjuge 18% des investissements projetés avec 10,91milliards de dirhams, a précisé le ministre de l’industrie.

Le secteur de l’énergie et des énergies renouvelables, quant à lui, s’accapare 7,79 milliards de dirhams tandis que les secteurs du tourisme et du loisir représentent 10% des investissements projetés, soit 5,98 milliards de dirhams.

Le tourisme et l’industrie premiers pourvoyeurs d’emplois

En termes de création d’emploi, les secteurs de l’industrie et du tourisme et loisirs sont les principaux créateurs des emplois prévisionnels approuvés par la commission en 2018, a fait remarquer le ministre. Les projets relevant de ces deux secteurs prévoient la création de 2.850 emplois chacun, soit une part de 30% pour chaque secteur, a-t-il ajouté.

Le secteur de l’industrie de la pêche et de l’agroalimentaire devrait générer 2.038 emplois (22%), alors que celui des télécommunications créerait 607 emplois (6%), a développé MHE.

Pour rappel, la commission a approuvé en 2017 un total de 51 projets de conventions et d’avenants aux conventions d’investissement, pour un montant global de 67 milliards de dirhams, qui devaient générer 6.477 emplois directs.