18/09/2019 16h:30 CET | Actualisé 18/09/2019 16h:30 CET

Interdiction de commercialisation de coquillages à El Jadida

En raison de la présence de biotoxines marines.

AFP via Getty Images
A fisherman shells mussels on August 18, 2012 on a beach near Rabat. AFP PHOTO / FADEL SENNA (Photo credit should read FADEL SENNA/AFP/GettyImages)

PÊCHE - Avis aux consommateurs. Une interdiction vient d’être décrétée par le ministère de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts concernant la récolte et la commercialisation de coquillages.

Ce sont les zones conchylicoles classées Sidi Daoud et Jemâa Ouled Ghanem-Dar Lhamra, relevant de la circonscription maritime d’El Jadida, qui sont concernées par cette décision provisoire. Celle-ci est légitimée par la présence de biotoxines marines dans les coquillages à des teneurs anormales révélée par des analyses effectuées par l’Institut national de recherche halieutique (INRH), indique ce département ministériel dans un communiqué publié ce mercredi.

Cette interdiction ne sera levée qu’après épuration du milieu en question. En attendant, le département de la pêche maritime recommande “aux consommateurs de ne s’approvisionner qu’en produits conditionnés, portant les étiquettes sanitaires d’identification et commercialisés dans les points de vente autorisés (marchés officiels)”, précise-t-il dans ce communiqué relayé par la MAP. 

“Les coquillages colportés ou vendus en vrac ne présentent aucune garantie de salubrité et constituent un danger pour la santé publique”, met en garde ce département.