MAGHREB
07/07/2018 17h:22 CET | Actualisé 07/07/2018 17h:26 CET

Inondations au Japon: les intempéries bloquent plus d'un million de personnes

La chaîne publique NHK parlait de 38 morts et 50 disparus en fin d'après-midi.

JAPON - Les pluies torrentielles qui s’abattent depuis quatre jours sur l’ouest du Japon, ont provoqué de nombreuses inondations et plusieurs glissements de terrain. Les habitants se sont réfugiés par endroit sur le toit de leurs habitations en attendant les secours, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessus, malgré l’ordre des autorités locales d’évacuer. Au moins 1,9 million de personnes se sont retrouvées coincées. 

La chaîne publique NHK, dont les programmes habituels sont en partie remplacés par des éditions spéciales, parlait de 38 morts et 50 disparus en fin d’après-midi. D’autres chaînes ont donné des chiffres assez proches.

La préfecture de Hiroshima totaliserait le plus lourd bilan, mais les provinces d’Aichi et d’Okayama apparaissent aussi durement touchées.

Alerte maximale

L’agence de météo a placé en alerte maximale plusieurs régions mettant en garde contre des risques très grands de dégâts majeurs. “Une vigilance maximum s’impose”, répétaient les météorologues tandis que le gouvernement a monté une cellule de crise.

Des maisons se sont effondrées par endroits, en raison de glissements de terrain, des routes et pont ont été saccagés et des quartiers entiers noyés.

Les médias montraient des images de cours d’eau boueux en furie dans diverses localités.

 

Les précipitations ont dépassé un mètre en 72 heures dans plusieurs régions, l’agence de météo estimant que de tels niveaux ne sont atteints que rarement en plusieurs décennies. Elle a qualifié les pluies de “terribles” et estimé qu’elles dureraient jusqu’à dimanche.

Le Japon est souvent traversé par d’importants fronts pluvieux en plus des typhons parfois meurtriers qui le balayent régulièrement en été. L’Agence météorologique prévoit que les pluies devraient continuer jusqu’à dimanche, dans l’ouest mais aussi commencer à toucher l’est du Japon.