TUNISIE
18/12/2018 14h:17 CET

INLUCC - Déclaration du patrimoine: Chawki Tabib fait le point

“Le but de cette loi est de montrer aux 95% de tunisiens qui ne sont pas concernés, que les 5% qui s’occupent de leurs intérêts ne sont pas -contrairement à ce que l’on pourrait penser- tous corrompus ou voleurs”.

Anadolu Agency via Getty Images

L’Instance Nationale de Lutte Contre la Corruption (INLUCC) a publié, mardi, des chiffres intéressants concernant les personnes ayant déclaré leur patrimoine.

Jusqu’au 16 décembre minuit, 75837 personnes ont déclaré leur patrimoine, conformément à la loi n°46-2018 portant déclaration des biens et des intérêts, de la lutte contre l’enrichissement illicite et le conflit d’intérêt. Par ailleurs, 11352 personnes ont déposé leur déclaration sans encore la valider.

Sur ces 75837 personnes, 53729 ont déclaré leur patrimoine par voie électronique alors que 10756 se sont déplacés aux différentes antennes de l’INLUCC.

 

Concernant les différentes catégories qui ont déclaré leur patrimoine, l’INLUCC affirme que dans la catégorie “président de la République, son directeur de cabinet et ses conseillers”, 53 personnes ont déclaré leurs biens.

Par ailleurs, 42 membres du gouvernement, 198 députés dont le président de l’ARP, 340 présidents de conseils municipaux et 2838 membres ont également déclaré leurs patrimoines.

Concernant les juges, ils sont 2838 à avoir, à ce jour, suivi les procédures de l’INLUCC, tout comme quelques 942 journalistes et directeurs de médias et 3231 dirigeants de partis politiques et d’associations.

 

Invité de la matinale de Jawhara Fm, le présidence de l’Instance Chawki Tabib a affirmé que ce nombre dépassé leurs espérances: “On s’attendait à ce que seulement 15.000 à 20.000 personnes déclarent leurs biens, soit 10% du total des personnes concernés par la loi”.

Au total, c’est plus de 350.000 personnes qui sont concernés par la loi, dont une grande partie concernent les dirigeants d’associations: “Nous avons plus de 21.000 associations. Or un bureau directeur contient entre 7 et 15 membres, cela fait plus de 210.000 personnes concernés” explique Chawki Tabib ajoutant que c″est ce grand nombre qui explique prolongation des délais jusqu’au 31 décembre prochain décidée par l’INLUCC.

“Ensuite, nous clôturerons notre liste définitive et adresserons des avertissements à ceux qui n’ont pas déclaré leurs patrimoines. Après cela, nous sanctionnerons” a-t-il décrit.

Pour lui “le but de cette loi est de montrer aux 95% de tunisiens qui ne sont pas concernés, que les 5% qui s’occupent de leurs intérêts ne sont pas -contrairement à ce que l’on pourrait penser- tous corrompus ou voleurs”.

Interrogé sur la possibilité pour le Fisc d’avoir accès à ces déclarations Chawki Tabib rassure: “Cela ne pourra être fait qu’en vertu d’une décision judiciaire adressée à l’Instance par les services fiscaux” dit-il.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.