TUNISIE
06/03/2019 10h:56 CET

Infraction au code des changes et du commerce extérieur: Tunisie valeurs et Fadhel Abdelkefi définitivement blanchis par la justice

Cette "affaire" avait poussé Fadhel Abdelkefi, alors ministre de l’Investissement, du développement et de la coopération internationale et ministre des Finances par intérim a présenter sa démission.

FETHI BELAID via Getty Images

Le feuilleton judiciaire entre la société Tunisie Valeur et la douane tunisienne a pris fin a annoncé la société dans un communiqué publié, lundi, annonçant la décision définitive de la Cour de cassation au profit de Tunisie Valeurs.

Une action en justice avait été intentée en 2014 contre Tunisie Valeurs pour une
infraction au code des changes et du commerce extérieur suite à laquelle la société a été condamnée, le 18 octobre 2018, à payer une amende douanière de 1.813.000 Dinars.

L’affaire avait alors été portée par la société devant la Cour de Cassation “qui a rendu, en date du 5 mars 2019, un arrêt de cassation sans renvoi mettant fin ainsi d’une manière définitive à toute poursuite et à toute condamnation” affirme Tunisie Valeurs.

Achourouk avait révélé que la société de Fadhel Abdelkefi à savoir Tunisie Valeurs avait ouvert une filiale au Maroc. Afin de pouvoir exporter des sommes d’argent en devise vers le Maroc, la société en question a vendu des sites électroniques et des logiciels de programmation d’une valeur de 1,5 millions de Dirhams marocains soit 250 mille dinars tunisiens. Toutefois, la somme restante ne serait pas retournée vers le pays conformément à la loi de change, indiquait alors le journal.

Une information qui avait été démentie par Fadhel Abdelkefi, alors ministre de l’Investissement, du développement et de la coopération internationale et ministre des Finances par intérim, lors d’une conférence de presse. Cependant, cela n’a pas été suffisant, puisqu’elle a coûté sa au gouvernement place à l’ancien ministre.

Face à la pression, le ministre avait demandé au chef du gouvernement de l’épargner de son poste, afin d’éviter que cette affaire n’interfère sur le travail du gouvernement. Démission qui a été acceptée par le chef du gouvernement.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.