MAROC
06/09/2018 16h:25 CET

Inde: La Cour suprême dépénalise officiellement l'homosexualité

Et abolit une loi datant de l'ère coloniale britannique.

MANJUNATH KIRAN via Getty Images

INTERNATIONAL - C’est une décision historique qui vient d’être annoncée en Inde: l’homosexualité, jusqu’ici considérée comme un crime, a été dépénalisée par la Cour suprême de Delhi, mettant fin à un vieil article du code pénal indien qualifiant les relations entre même sexe de “contre-nature”. 

La société indienne, qui compte pourtant parmi les plus conservatrices au monde, avait autorisé l’homosexualité en 2009 avant de l’interdire à nouveau en 2013. Le pays, gouverné par le nationaliste hindou Narendra Modi, très conservateur, avait choisi de ne pas se pencher sur les problématiques de société sensibles, dont la dépénalisation de l’homosexualité. 

Ainsi, ce jeudi 6 septembre 2018, c’est la plus haute instance juridique du pays qui a tranché, à l’unanimité, en jugeant illégal l’article 377 du code pénal datant de l’ère coloniale britannique, qui condamnait les relations sexuelles entre personnes de même sexe, d’après le média Times of India. 

En juillet dernier, la Cour avait entendu les plaintes de plusieurs homosexuels, parmi lesquels des célébrités nationales, des acteurs, des avocats et activistes pour qui cet article de loi était contraire à la Constitution indienne, précise Le Monde. “Cette loi était devenue une arme de harcèlement contre la communauté LGBTQ”, a déclaré le président de la Cour suprême, Dipak Misra.

Suite à l’annonce de cette décision, les rues du pays sont devenues des théâtres de manifestation de joie et de bonheur pour la communauté LGBTQ. Des images diffusées à la télévision indienne montraient même des militants de la cause homosexuelle laissant couler des larmes de joie et tombant dans les bras les uns des autres pendant la lecture du jugement, poursuit Le Monde. 

Sur Twitter, la nouvelle a suscité de nombreuses réactions, dans l’ensemble positives, avec le hashtag #sec377 (Section 377, l’article du code pénal, ndlr):   

“Jugement historique!!!! Si fier aujourd’hui! Dépénaliser l’homosexualité et l’abolition de #Section377 est un énorme pouce en l’air pour l’humanité et l’égalité des droits! Le pays respire à nouveau”, tweete le très populaire acteur Karan Johar qui a toujours été très ambigu sur son orientation sexuelle mais qui avait fini par révéler qu’il “pouvait se faire emprisonner” s’il la reconnaissait publiquement. 

 “ENFIN! L’homosexualité n’est plus un crime en Inde, la Cour suprême a mis fin à ce drame. #Section377 a été renversé. Je ne peux pas vous exprimer à quel point nous sommes heureux! Laissons les gens s’aimer, aimer qui ils veulent, de la façon dont ils veulent les aimer”, a tweeté la blogueuse indienne aux millions d’abonnés, Malini Agarwal

 “Une loi instaurée en 1860 est maintenant abolie. Un grand jour de fierté pour notre nation entière. Au revoir #sec377”, a partagé l’acteur bollywood Varun Dhawan. 

 “Jugement historique par la Cour suprême. Cette loi terrible et régressive est finalement supprimée. Merci aux militants qui se sont battus inlassablement pour les droits des LGBT. Gros câlin et beaucoup d’amour à tous mes amis LGBT! ❤ Dis-le avec fierté Inde, il est temps de tous s’aimer, s’embrasser et se respecter 🌈💕🌈💕”, a écrit l’actrice et réalisatrice indienne Renuka Shahane.