MAROC
08/02/2019 09h:59 CET

Incendie à Paris: Le cousin de la victime marocaine se confie au "Parisien"

"À chaque réunion de famille, tout le monde se pressait pour la voir. Elle était formidable".

ASSOCIATED PRESS
C'est l'incendie le plus criminel en France depuis 15 ans.

DRAME - Mardi 5 février, un incendie mortel d’origine criminel a ravagé un immeuble du 16ème arrondissement de Paris. Parmi les dix victimes se trouvait Miriam, une jeune étudiante d’origine marocaine. Le quotidien français Le Parisien a rencontré son cousin, Yassine. Dans un témoignage touchant, il se rappelle de la “poupée de la famille”.

Miriam était âgée de seulement 23 ans, elle avait toute la vie devant elle. Née à Nice, elle a grandi à Montpellier, dans le sud-est de la France avant de rejoindre Dijon puis la capitale, “pour finir sa licence de droit-comptabilité”, rapporte Le Parisien. ”À 23 ans, elle n’a même pas eu le temps de se marier. Elle était encore à fond dans ses études, elle n’a rien vu de la vie”, souligne Yassine.

“D’origine marocaine, Miriam était la seule fille d’une fratrie de quatre. Elle avait un aîné et deux jeunes frères. Ses parents travaillent entre le Maroc et la France. Son père, notamment, possède plusieurs boucheries à Montpellier et dans la région héraultaise”, ajoute le quotidien.

Sans nouvelles de Miriam

Le soir du drame, “une heure après le départ du feu”, Miriam téléphone à sa mère. “En vain. Lorsqu’elle se réveille, sa mère ne peut que constater avec effroi les six appels manqués de sa fille sur son portable”, raconte Le Parisien. Après l’incendie, Miriam est portée disparue. Personne n’arrive à prendre contact avec elle. Sa mère se rend alors à Paris pour un prélèvement ADN. Le lendemain, le corps de la jeune fille est identifié. 

“Ma mère est décédée il y a quelques années, mais cette mort me fait encore plus de peine”, confie Yassine au Parisien. “C’était notre fierté. À chaque réunion de famille, tout le monde se pressait pour la voir. Elle était formidable”. 

D’après le quotidien, le corps de Miriam sera rapatrié au Maroc d’ici quelques jours. Le consulat général du Maroc à Paris est en lien direct avec les membres de la famille de la jeune marocaine pour les accompagner dans cette épreuve et pour les différentes formalités.