ALGÉRIE
10/05/2019 09h:21 CET | Actualisé 10/05/2019 09h:22 CET

Incarcération de Hanoune: Que veut le "nouveau pouvoir"? (Jil Jadid)

Huffpost MG

La mise en détention de la secrétaire générale du parti des travailleurs , Mme Louisa Hanoune, ne passe pas. Les Algériens s’interrogent depuis hier soir sur les vraies raisons de cette détention et sur l’absence d’explications plausibles. 

Le parti de Djilali Sofiane n’est pas en reste. Dans un communiqué publié la nuit du 8 mai, Jil Jadid a exprimé son inquiétude sur la question des libertés et s’est interrogé sur les motivation véritables des nouveaux tenants du pouvoirs.   

“La mise en détention préventive de Mme Louisa Hanoune, première responsable d’un parti politique, pose clairement la question des libertés politiques et interroge sur les véritables intentions du nouveau pouvoir”, lit-on dans le communiqué du parti de Sofiane Djilali. 

Pour Jil Jadidi la mise en détention provisoire de Louis hanoune par le tribunal militaire de Blida  “fait peser de lourdes présomptions sur l’orientation que prend le cours des événements.”

Le parti de Djilali Sofiane rappelle dans ce sillage que les revendication populaire sont avant tout la mise en place d’un Etat de droiT De ce fait, il est “impératif” de “clarifier ces affaires judiciaires auprès de l’opinion publique”.

Dans ce même communiqué, Jil Jadid affirme que  communiqué, affirme que “les Algériens refuseront tout détournement de leur révolution” et de conclure “le régime de Bouteflika doit être remplacé par un processus démocratique et en aucun par un système autoritaire.”